Calibres. Un atelier d'impression d’armes en 3D démantelé en Espagne

El País (Madrid)
·1 min de lecture

La structure, découverte à Santa Cruz de Tenerife, est le premier atelier de fabrication d’armes à feu en 3D démantelé en Espagne. Le propriétaire, gérant d’un centre gériatrique, était en capacité de produire des armes légères.

Une opération policière inédite en Espagne. La police espagnole a démantelé un atelier de fabrication d’armes à feu en impression 3D à Santa Cruz de Tenerife, aux îles Canaries. “C’est la première fois qu’un dispositif de ce type est découvert en Espagne”, rapporte le quotidien espagnol El País.

L’opération s’est déroulée le 14 septembre 2020 mais n’a été dévoilée que le week-end dernier au public, “après la levée du secret de l’instruction”, révèle El País. Selon les enquêteurs, l’atelier était capable de produire toutes les pièces nécessaires à la fabrication d’armes légères :

De cette manière, le suspect pouvait fabriquer une arme à feu de petit calibre.”

Symboles nazis

Sur place, les enquêteurs ont retrouvé plusieurs châssis d’armes en cours de fabrication ainsi que les matériaux nécessaires à leur confection, comme des bobines de filaments pour impression 3D. Des pistolets Taser ainsi qu’un katana et plusieurs couteaux ont été saisis. Des drapeaux nazis ont également été trouvés dans l’atelier.

À lire aussi: Croatie. Trafic d’armes : comment je me suis procuré une kalachnikov en quarante-huit heures

Le propriétaire est un Espagnol de 55 ans, gérant d’un centre gériatrique. Les

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :