Une cagnotte en ligne pour financer l'achat de deux générateurs pour l'Ukraine

Les deux générateurs qui seront envoyés en Ukraine  - BFMTV
Les deux générateurs qui seront envoyés en Ukraine - BFMTV

Le conflit ukrainien est également une guerre de l'énergie. Du propre aveu de Vladimir Poutine, la Russie a désormais pour objectif de frapper les infrastructures énergétiques ukrainiennes. Alors que l'hiver se fait déjà bien ressentir à Kiev, ces frappes provoquent de nombreuses coupures de courant dans les principales villes du pays, laissant les Ukrainiens à la merci de températures qui peuvent atteindre les -20°C en cette période.

"Nous pouvons améliorer leur vie"

Alors pour venir en aide à ses compatriotes, Viktor, un Ukrainien qui a pu se réfugier dans les Alpes-Maritimes dès le début du conflit, a eu l'idée de mettre en ligne une cagnotte pour financer les deux générateurs qu'il a acheté pour la somme de 3000 euros.

"Actuellement de nombreuses personnes n’ont pas d’électricité, de chauffage ou d’eau. Avec cette petite aide, nous pouvons améliorer leur vie", assure à BFMTV Viktor, dont une partie de la famille se trouve encore à Kiev.

Philippe Vivarelli, famille d’accueil de Viktor, se rappelle de la naissance de cette initiative. "J’ai dit que peut-être on peut essayer de faire quelque chose, une cagnotte, et voir si on peut récolter quelques euros", se remémore-t-il auprès de BFMTV.

Pour l'heure, 700 euros ont été collectés, qui serviront entre autres à l'acheminement jusqu'en Ukraine des deux générateurs.

Les générateurs utilisés au quotidien

Ces dernières semaines, les générateurs sont devenus vitaux pour les Ukrainiens. Lors d'une interview sur notre antenne, Olena Zelenska, première dame du pays, avait appelé à la générosité des Français. "Si vous avez des générateurs, des groupes électrogènes, donnez-les nous!", avait-elle dit. Une demande également formulée par son mari, Volodymyr Zelensky, lors du congrès de l’Association des Maires de France (AMF) à Paris fin novembre.

Sur le terrain, ces générateurs sont utilisés quotidiennement. Auprès de BFMTV, Nicolay Opara, un Ukrainien qui s'est vu livrer un générateur via une association française, s'est dt "touché" par l'initiative.

"Cela va aider mon fils pour l’école car tout se passe en ligne en ce moment, quand il n’y pas d’électricité, l’école s’arrête", dit-il.

Au total, les générateurs envoyés par Viktor devraient fournir de l'électricité à sa famille restée sur place, mais également à toute une rue de Kiev.

Article original publié sur BFMTV.com