Publicité

Cadeaux non déclarés: la ministre de la Santé Agnès Firmin-Le Bodo entendue en audition libre

La ministre de la Santé Agnès Firmin-Le Bodo a été entendue ce mardi 9 janvier en audition libre dans l'enquête ouverte par la justice sur les cadeaux non déclarés qu'elle est soupçonnée d'avoir obtenus de la part des laboratoires Urgo lorsqu'elle était pharmacienne.
Selon les informations de BFMTV, la ministre par intérim a été entendue dans les locaux de la Direction régionale de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités (Dreets) de Rouen par les enquêteurs de la police judiciaire et de la DGCCRF chargés des investigations.

Elle a donc été entendue en audition libre et non pas sous le régime de la garde à vue sans que l'on puisse présager des suites qui seront données à cette enquête.

Une enquête ouverte

La justice a ouvert une enquête pour "perception non autorisée par un professionnel de santé d'avantages par une personne produisant ou commercialisant des produits sanitaires". Dans ce cadre, plusieurs parquets de France ont convoqué, en audition libre, les pharmaciens susceptibles d'avoir bénéficié de cadeaux non déclarés.

C'est ainsi que le parquet du Havre a convoqué plusieurs pharmaciens parmi lesquelles Agnès Firmin-Le Bodo. Selon nos informations, la ministre est soupçonnée d'avoir bénéficié d'environ 20.000€ de cadeaux non déclarés de la part des laboratoires Urgo. Ce qui la place, selon une de nos sources, parmi les pharmaciens de Seine-Maritime ayant touché le plus d'avantages.

Article original publié sur BFMTV.com