Publicité

Ça commence aujourd'hui - "C'est effrayant", "La lâcheté à l'état pur !", "Un grand courage à lui !" : le témoignage de Chris, victime d'un guet-apens homophobe, révolte les internautes

thématique sur les mensonges et trahisons. Le numéro d'aujourd'hui a mis en lumière les dangers d'internet à travers les témoignages de Justine, Véronique et Chris. L'histoire de Chris, qui a survécu à un guet-apens homophobe, a bouleversé les internautes.

Dans un numéro diffusé en direct ce vendredi,
Dans un numéro diffusé en direct ce vendredi, "Ça commence aujourd'hui" a notamment reçu Chris, 24 ans, qui a fait une mauvaise rencontre sur internet. (Capture d'écran France 2)

Ce vendredi 8 décembre, les téléspectateurs de France 2 ont assisté à la diffusion d'un nouveau numéro de "Ça commence aujourd'hui". Cet après-midi, en direct, Faustine Bollaert a conclu, aux côtés du Pr Ferreri et de Me Casanova, une semaine d'émissions consacrées aux mensonges et aux trahisons qui peuvent marquer à jamais. Les téléspectateurs, très nombreux à avoir suivi le thème de cette semaine, ont ainsi découvert trois nouveaux témoignages : ceux de Justine, Véronique et Chris. Manipulations, mensonges et scénarios machiavéliques… tous trois ont été victimes d’un piège sur internet. À cause d’une arnaque à l’amour, souvent bien ficelée, Justine et Véronique ont perdu toutes leurs économies. Quant à lui, Chris a échappé à un guet-apens qui aurait pu lui coûter la vie...

Justine a été la première invitée à témoigner cet après-midi. Sur le plateau, une ancienne photo d'elle et de son ancien compagnon a été diffusée sur le grand écran : on y voit le "prince charmant" de Justine. En réalité, celui qui a accompagné sa vie durant un an et demi s'est révélé être un véritable arnaqueur professionnel. Elle a rencontré cet homme en ligne, alors qu'elle venait de se séparer du père de son enfant. Mais si les premiers temps ont été remplis d’amour pour elle, au fil de sa relation, la jeune maman de 35 ans s'est rendu compte que son nouveau compagnon ne lui disait que des mensonges sur tous les aspects de sa vie. Au bout du compte, Justine s'est retrouvée avec un compte en banque vidé et avec des dettes à son nom s’élevant... à plus de 100 000 €.

De son côté, Véronique a été victime d’un brouteur, un arnaqueur qui usurpe l’identité d’une personne afin de séduire une femme et lui soutirer de l’argent. Très active dans la vie est très entourée de ses amis, Véronique, qui travaille à plein temps dans une école primaire, a reçu le premier message de celui qui sera son brouteur sur son compte Instagram. L'invitée de 57 ans originaire de la Sarthe est en effet très peu friande des sites de rencontres. Mais alors qu'elle vivait seule depuis 5 ans, elle a ressenti le besoin de combler un vide. C'est là que celui qui s'est fait passer pour "Phillipe" est entré en jeu via Instagram, une application que Véronique venait d’installer sur les conseils d’une amie. "Phillipe" se disait vendeur d’objets d’art et de voiture, divorcé et sans enfant. Assez rapidement, très empathique, Véronique a avant tout été séduite par l'attention que lui portait cet homme. Pour elle, il n’était pas nécessaire de s’échanger des photos ou de s’appeler. Et c'est précisément cette attention qui la conduira à devenir profondément dépendante à cette relation virtuelle et à envoyer de l'argent à plusieurs reprises à son brouteur. Résultat : Véronique a perdu toutes ses économies. Plus tard, elle réalisera que cet homme était en réalité un jeune homme de 24 ans originaire d'Abidjan, aux conditions de vie misérables. Aujourd’hui, Véronique a pardonné cet homme mais elle s’est surtout pardonnée à elle-même. Elle se dit complètement guérie et elle a décidé de profiter de cette histoire pour aider activement d’autres victimes. Mais si pour Justine et pour Véronique l’arnaque n’a été "que" financière, pour Chris, dernier invité du jour, l'arnaque sentimentale qu'il a connue aurait pu lui coûter la vie…

VIDEO - Découvrez la Minute de Faustine Bollaert

"Dans quel monde vit-on ?"

Traumatisé mais heureux d’être en vie, le jeune homme de 24 ans originaire de Marseille est longuement revenu sur l'événement qui aurait pu lui coûter la vie en septembre dernier : un guet-apens homophobe. Après une journée de travail, il a décidé d'aller rencontrer un homme avec qui il avait discuté précédemment sur un site internet discret. Très prévoyant, Chris a pris le temps d'échanger avec cet homme sur ce site puis sur son compte Snapchat. Ce n'est qu'après ces échanges qu'il a décidé de partir à la rencontre de cet homme. Le rendez-vous a été pris devant un cinéma de Marseille. Puis, prétextant une erreur, l'homme lui a demandé de se rendre à un autre endroit situé à 1,4 km du cinéma. En cherchant son chemin, Chris s'est retrouvé en réalité au cœur d'un véritable guet-apens. Trois hommes dans une voiture sont arrivés et lui ont foncé dessus. Forcé de faire demi-tour, terrifié, Chris a sauté de son scooter en marche et s’est enfui. "Je n’ai jamais eu autant peur de ma vie. (...) J’étais leur petit jouet…" a-t-il confié, en larmes, sur le plateau. Il est toutefois parvenu à appeler la police qui a d’abord cru à un canular. Il a alors prévenu son oncle, policier également, qui est venu le chercher. Honteux, Chris a expliqué tant bien que mal à son oncle la raison pour laquelle il s’est retrouvé dans cette situation. Au moment des faits, Chris a confié avoir eu honte d’être homosexuel. Son témoignage a révolté et bouleversé les internautes.