Publicité

Ça commence aujourd'hui - "C'est grave de faire subir ça à un enfant", "Tellement froide", "Ça fait mal au coeur", "C'est quoi comme mère ?!", "Juste horrible" : l'attitude d'une mère avec sa fille qui souffre d'obésité choque la Toile

Ce mardi 27 février 2024, "Ça commence aujourd'hui" a consacré son numéro au surpoids et à l'obésité. Et sur la Toile, c'est un duo mère-fille qui a beaucoup fait réagir les internautes...

Ça commence aujourd'hui : l'attitude d'une mère avec sa fille, adolescente qui souffre d'obésité, dérange la Toile

En finir avec les clichés. Ce mardi 27 février 2024, c'est un numéro nécessaire qu'ont proposé les équipes de "Ça commence aujourd'hui". Sur le plateau de France 2, Faustine Bollaert a donné la parole à des invitées qui souffrent, ou ont longtemps souffert, de problèmes de poids. En surpoids ou en situation d'obésité, Sara, Morgane et (une autre) Sarah ont toutes trois livré de puissants témoignages, notamment sur la difficulté à vivre avec le regard des autres, souvent destructeur.

Vidéo. Découvrez la Minute de Faustine Bollaert

Déjà lorsque l'on est un adulte en surpoids ou en situation d'obésité, les critiques acerbes de l'entourage ou d'inconnus peuvent se révéler particulièrement douloureuses et culpabilisantes. S'ajoutent à cela les idées préconçues et le manque de connaissance sur certains troubles du comportement alimentaire qui peuvent être liés à cette prise de poids. Imaginez donc le quotidien d'une jeune fille de 13 ans, en pleine construction. Cet enfer, c'est celui de Sara. Sur le plateau de France 2, l'adolescente est revenue sur son parcours déjà très douloureux, au côté de sa maman, Béatrice. Une intervention qui a interpellé de nombreux internautes...

"La mère n'accepte pas le poids de sa fille"

Pour Sara, tout a commencé dans la petite enfance. À 5 ans déjà, les médecins commencent à s'alerter sur le poids de la petite fille. À 7 ans, Sara est en surpoids. À ses 10 ans, elle commence à prendre un kilo par semaine. Et à la maison, la jeune fille noie son mal-être en mangeant en cachette. "Je mangeais des gaufres, des chips, des gâteaux, des bonbons. J’en avais envie mais après j’étais un peu déçue", a-t-elle confié dans "Ça commence aujourd'hui", provoquant l'étonnement de sa maman. Car Béatrice, qui a fini par cacher la nourriture à la maison, n'était pas au courant des grignotages compulsifs de sa fille.

Et si Sara a trouvé le courage de témoigner sur le plateau de France 2, c'est parce qu'elle souffre aussi de harcèlement scolaire, à cause de son poids et du TDAH (trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité) qui lui a été diagnostiqué. Trop honteuse pour se tenir debout au tableau devant toute sa classe, Sara voit dans son passage à la télé un moyen de vaincre sa peur des autres : "On me traite de grosse baleine (...) Si je peux passer à la télé, je peux passer devant ma classe."

Pour aider sa fille, Béatrice a tout tenté : rendez-vous chez un nutritionniste, diététicien, achat d'assiettes plus petites, rendez-vous à l'hôpital. Mais face à Faustine Bollaert, la mère de famille s'est montrée totalement démunie. "C’est compliqué parce que je sais qu’elle ne va pas bien. Je n’arrive pas à lui donner les outils. Je sais ce qu’il faut mettre dans son assiette, mais ce qu’il se passe dans sa tête... c'est autre chose" a-t-elle confié en pleurs, rongée par la culpabilité.

Pour Dr Patrick Serog, médecin nutritionniste présent sur le plateau de France 2, la relation entre Béatrice et sa fille est aussi en péril, et pourrait jouer dans les problèmes de surpoids de Sara : "Elle ne peut pas avancer aujourd'hui, parce qu'entre vous, il n'y a pas la possibilité de parler, de peur de faire mal à l'autre" a déclaré le médecin. Un avis auquel s'est rangée Faustine Bollaert, qui a d'ailleurs fait remarquer à Béatrice le fait qu'elle semble avoir appris beaucoup de choses sur sa fille lors de son témoignage. Des choses que Sara, de son propre aveu, n'osait pas dire à sa maman.

Sur X, comme sur le plateau de "Ça commence aujourd'hui", la relation entre Béatrice et Sara a interpellé bon nombre de personnes. Pour certains internautes, Béatrice semble trop "froide" à l'égard de sa fille, quand d'autres lui reprochent d'avoir dévoilé trop de choses sur les habitudes alimentaires de Sara. Sans oublier la confidence de Béatrice, qui, démunie et à bout de solution, a fini par demander à Sara de se peser chaque dimanche, afin de contrôler son poids.

L'heureuse nouvelle, c'est que ce passage dans "Ça commence aujourd'hui" a permis à Sara et à Béatrice de réaliser à quel point leur relation manquait peut-être d'équilibre. Grâce à l'émission, mère et fille ont pu vider leur sac et enfin oser se parler.

Ce contenu pourrait également vous intéresser.