Publicité

Ça commence aujourd'hui - "Oh que c'est difficile", "Ces mecs-là méritent le pire", "Même Faustine pleure", "Première fois que je vois Faustine craquer" : le témoignage d'une jeune femme ébranle la présentatrice et les internautes

Isalys, 18 ans, était l'une des invitées de Ça commence aujourd'hui sur France 2 ce vendredi 9 février 2024. La jeune femme a été victime de viol lors de ses vacances en Espagne. Faustine Bollaert a fondu en larmes en découvrant les détails de son récit glaçant et les graves séquelles qu'elle en garde. Une séquence qui a bouleversé les internautes.

Capture écran France 2 direct/ça commence aujourd'hui
Faustine Bollaert craque en direct devant le témoignage de la jeune Isalys
Capture écran France 2 direct/ça commence aujourd'hui Faustine Bollaert craque en direct devant le témoignage de la jeune Isalys

La semaine spéciale "vacances qui tournent au cauchemar" s'achevait dans Ça commence aujourd'hui ce vendredi 9 février 2024 sur France 2. Faustine Bollaert recevait en direct quatre femmes venues témoigner sur le thème "Une mauvaise rencontre et leurs vacances idylliques ont tourné au drame". La première à confier son histoire était une certaine Isalys, 18 ans, venue accompagnée de sa maman Manue.

La jeune femme est revenue sur ses vacances en Espagne, qui ont lieu trois ans auparavant. Comme chaque année, toute sa famille a séjourné dans son camping habituel. "Un camping familial avec des vigiles partout", selon sa maman qui disait s'y être toujours sentie parfaitement en sécurité. Mais le troisième soir, tout bascule. Alors que les boîtes de nuit sont fermées pour cause de Covid, Isalys part faire la fête avec ses amies sur la plage. Au cours de la soirée, celle qui était alors adolescente s'absente pour aller seule aux toilettes.

"Je me suis abaissée, mais une personne m'avait suivie. Il m'a attrapée par les cheveux et m'a violée […] il m'a forcée à lui faire une fellation et à le filmer avec son portable. Il m'a pénétrée sans se protéger, il est allé au bout...", a raconté la jeune femme en marquant des pauses tant l'émotion la submergeait. Face à la psychologue Natacha Espié présente sur le plateau, Isalys a bien décrit le mécanisme de dissociation qui s'est alors mis en place : "J'étais prise par la peur, mon cerveau s'est tout de suite écarté de mon corps. Je visualisais la scène mais je ne pouvais rien faire, j'étais bloquée […] je me suis dit si je bouge, il pourrait me faire autre chose...". La jeune femme le saura après, mais le violeur en question était un habitué du camping, qu'il fréquentait depuis 18 ans.

Choquée par son récit, Faustine Bollaert l'a félicitée à plusieurs reprises pour son grand "courage". La présentatrice, toujours très empathique, n'a également eu de cesse de sourire à la jeune femme afin de la soutenir. Mais le sourire a finalement laissé place à des larmes... Isalys a poursuivi son récit en racontant comment elle avait été auscultée à l'hôpital après son viol. Un examen qui s'est "très mal passé". En effet, l'adolescente déjà traumatisée par sa soirée a vu "des dizaines de personnes passer dans [s]a chambre". Parmi elles, se trouvaient des hommes, ce qu'Isalys a mal vécu.

"Quel courage ! On t'a entendu Isalys et on te croit"

"Il y avait deux gynécologues, deux-trois infirmiers, deux médecins-légistes dont des hommes et pour moi, c'est surhumain de faire ça. Avoir un examen gynécologique les deux pattes en l'air, alors que je venais de me faire violer... Tout le monde était en train de regarder mon corps. Pour moi c'est pas possible, on ne peut pas faire ça à quelqu'un !", a-t-elle affirmé, la colère palpable dans sa voix. Face au récit de ce nouveau traumatisme, Faustine Bollaert n'a pu retenir ses larmes.

Il faut dire que les conséquences de ces traumatismes sur la jeune femme sont terribles : à son retour en France, Isalys est tombée en grave dépression, dont elle n'est pas encore sortie trois ans après les faits. "Je commençais mon apprentissage en septembre qu'avec des hommes quasiment, et un mois après, je me suis mise en arrêt, j'ai explosé complètement...", a-t-elle raconté. Ses rendez-vous chez des psychologues et une hypnothérapeute s'étant eux aussi mal passés, elle tâche désormais de s'en sortir "seule et de relever la tête avec quelques amis et surtout [sa] maman". Sur le réseau social X, beaucoup ont été horrifiés par ce qui lui est arrivé et très touchés par son courage.

Vidéo. Comment la production de Ça commence aujourd'hui sélectionne les témoignages