Publicité

Ça commence aujourd'hui - "Ça fait plaisir de les revoir", "Je suis en folie !", "Tubes indémodables !" : pour conclure une semaine consacrée aux célébrités, Faustine Bollaert reçoit Herbert Léonard et François Valéry et ravit les internautes

Ce vendredi 29 mars, pour conclure une semaine spéciale consacrée aux célébrités, Faustine Bollaert et les équipes de "Ça commence aujourd'hui" ont reçu en direct sur France 2 quatre artistes qui ont marqué les années 80, 90 et 2000. Les téléspectateurs ont notamment pu retrouver Herbert Léonard et François Valéry, deux chanteurs majeurs des années 80. L'occasion pour les internautes de (re)vivre un tendre moment de nostalgie.

Ce vendredi, sur le plateau de
Ce vendredi, sur le plateau de "Ça commence aujourd'hui", Faustine Bollaert a reçu en direct quatre artistes qui ont marqué les années 80, 90 et 2000. (Capture d'écran France 2)

Vous allez avoir leurs chansons en tête pour un long moment. Ce vendredi après-midi, sur France 2, Faustine Bollaert a animé en direct un nouveau numéro de "Ça commence aujourd'hui". Et pour conclure une semaine entièrement consacrée aux célébrités, l'émission a proposé aux téléspectateurs de faire un bond dans le passé et notamment dans les années 80, 90 et 2000. Après Nathalie Marquay-Pernaut, Dominique Tapie et Loretta Denaro-Dominici hier, Faustine Bollaert a ainsi reçu Herbert Léonard, François Valéry, Assia ou encore Rudy des Poetic Lover. Inutile de dire que nous sommes (très) nombreux à avoir dansé sur les tubes de ces quatre artistes et à avoir passé en boucle leurs 33 tours ou même rembobiné leurs cassettes à l'infini sur nos walkman ! 20, 30 et même 40 ans après, nous connaissons encore tous par coeur les paroles de titres comme "Elle est à toi" d'Assia, "Pour le plaisir" d'Herbert Léonard, "Aimons-nous vivants" de François Valéry ou "Prenons notre temps" des Poetic Lover. Aujourd'hui, grâce à cette émission, Faustine Bollaert, entourée de Laurent Karila, psychiatre et Alexandre Letren, journaliste et animateur radio incollable sur l'histoire des succès musicaux, a donc proposé aux téléspectateurs de se replonger en immersion totale dans les "hits" de notre jeunesse. Les toutes premières minutes de l'émission ont été marquées par des moments de complicité entre Herbert Léonard et François Valéry. Ce dernier a fait remarquer à l'interprète de "Puissance et gloire" qu'il a déjà repris l'une de ses chansons, "No Tears No Regrets". Le monde est petit !

VIDEO - Découvrez la Minute de Faustine Bollaert

"Je voudrais une machine à remonter le temps"

Les deux chanteurs ont ainsi été les premiers à témoigner cet après-midi. Alors que Faustine Bollaert lui a demandé ce qu'évoquaient pour lui les années 70 et 80, François Valéry, qui s'apprête à fêter ses cinquante ans de carrière en juin prochain, lui a répondu qu'il était nostalgique : "Ce qui me rend nostalgique, c'est la jeunesse qui allait avec et puis on était dans une configuration très spéciale. Il y avait beaucoup d'amitié entre chanteurs par exemple. C'était pas du tout la guerre comme on veut bien le dire, hein Herbert ?" a lancé François Valéry à son voisin qui a poursuivi : "C'est-à-dire qu'à l'époque, les années 80 étaient des années jouissives pour plusieurs raisons : d'abord il était interdit d'interdire comme on le disait en 1968, ensuite le fait que M. Mitterrand soit venu au pouvoir a libéré toutes les ondes !" a confié le chanteur de 79 ans. Avec plus de 35 millions de disques vendus, François Valéry a expliqué son rapport à "Aimons-nous vivants", 35 ans après sa sortie. Pour lui, ce titre fait partie "des plus belles pages de sa vie". Il a également évoqué son travail de compositeur pour d'autres artistes comme Michèle Torr (on lui doit notamment "Emmène-moi danser ce soir") ou Jean Marais ("On n'oublie rien"). De son côté, Herbert Léonard est revenu avec émotion sur ses débuts à la fin des années 1960, sur ses années de galères avant de faire un come-back tonitruant au début des années 1980. Depuis, le chanteur n'a plus quitté la scène et a poursuivi en parallèle une carrière de journaliste. Sans surprise, tous ces artistes font toujours partie intégrante de notre quotidien. Pour preuve : ils font tous partie de grandes tournées qui vont parcourir la France d'ici les prochains mois. Sur X, les internautes se sont rejoinfs autour d'un mot : "In-dé-mo-da-bles" !