C1 - Le Real punit le Bayern et prend une option

LIGUE DES CHAMPIONS – Dominateur mais trop peu efficace malgré un bon Ribéry, le Bayern Munich a été puni par le Real mercredi soir à l’Allianz Arena, en demi-finale aller de C1 (1-2). Le coaching de Zidane a fait la différence.

Marcelo a inscrit un but de toute beauté mercredi soir à Munich.. (Sven Hoppe/dpa via AP)

 

Mené dès la 28e minute et un joli but en angle fermé de Kimmich, et malmené pendant quasiment toute la partie, le Real Madrid a offert une leçon de réalisme au Bayern Munich mercredi soir. Comme à chaque fois depuis 6 confrontations, les Merengues ont battu les Bavarois, confirmant leur statut de grand favori de la compétition, après 2 sacres de rang en 2016 et 2017.


Cette fois, le Real n’a pas eu besoin de CR7 pour venir à bout des Bavarois. Le Portugais, qui avait marqué 7 fois lors des 3 derniers matches face au Bayern, s’est contenté d’abattre un énorme travail défensif. C’est Marcelo qui a d’abord fait la différence sur un exploit personnel – une demi-volée géniale du gauche -, et qui a égalisé au meilleur des moments : juste avant la pause (44e).


Puis c’est Zizou, expert en coaching, qui a prouvé qu’il se trompait rarement dans ses changements. Entré à la mi-temps, Asensio a donné l’avantage au Real 12 minutes après son apparition, profitant d’une relance catastrophique de Rafinha (57e). A l’image d’un Ribéry au four et au moulin, les Munichois ont largement dominé et ont multiplié les assauts dans le camp madrilène. Il leur a manqué simplement l’essentiel : le réalisme.



LE FILM DU MATCH

Les tops et les flops
Au Real, c’est tout le collectif qui a brillé et signé un 6e succès de rang à l’extérieur, toutes compétitions confondues. Toute l’équipe a défendu et la différence a été faite en contre. Mention spéciale tout de même à Keylor Navas, qui a multiplié les arrêts et s’est bien rattrapé de son erreur de jugement sur l’ouverture du score de Kimmich. Au Bayern, Ribéry a été le meilleur sur le terrain. Lewandowski et Müller ont connu un déchet inhabituel et Robben (7e) et Boateng (34e) sont sortis blessés en première période. Avec eux, les champions d’Allemagne auraient probablement évité leur 2e revers de l’année 2018.