"C’est rassemblés que nous gagnerons": la droite veut afficher son unité autour d'un petit-déjeuner

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Christian Jacob, le patron des LR, se félicite d'avoir réussi à réunir ce mardi matin tous les candidats de la droite sur la ligne de départ du Congrès.

Café, jus d'orange, croissants et sourires autour de la table... L'heure est à la réconciliation ce mardi matin sur les bancs de LR avec un petit-déjeuner qui veut sceller l'union sacrée de la droite. L'occasion aussi pour Les Républicains de se féliciter du congrès du 4 décembre qui va rassembler tous les candidats LR à la présidentielle. 

Une droite qui se présente unifiée

C'est le message que veut passer Christian Jacob ce matin par le biais d'un tweet dans lequel il partage la photo qui réunit Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Eric Ciotti, Philippe Juvin, Denis Payre et Michel Barnier. 

undefined

Xavier Bertrand de retour chez les LR 

Le tweet du député de Seine-et-Marne a comme un air de soulagement. Car la partie était loin d'être gagnée. Après avoir refusé de participer à tout le processus de désignation interne, Xavier Bertrand a fini par s'y rallier

Alors que beaucoup à droite craignaient une candidature dissidente de l'ancien patron des Hauts-de-France, ils ont désormais l'assurance qu'il n'y aura qu'un candidat de droite sur la ligne de départ en 2022.

L'ancien ministre du Travail a même repris sa carte des LR, après en avoir claqué la porte en 2017. "Il n'a pas vraiment eu le choix. Son équipe lui a dit que les militants ne comprendraient pas qu'il ne réadhère pas", confie un membre du bureau politique à BFMTV.com.

"Je vais voter pour moi"

Le choix de Valérie Pécresse, qui a annoncé la première sa réadhésion, a également pesé dans la balance.

"J'ai repris ma carte et vous savez quoi, je vais voter pour moi!", a même lancé, bravache, l'ancien maire de Saint-Quentin face à la presse ce mardi.

"Le Congrès c'est l'occasion du rassemblement, ce matin c'était une des étapes de ce rassemblement, il y en aura d'autres", a encore assuré Xavier Bertrand. "On partage tous une chose: on n'a pas d'adversaire au sein de notre famille politique. Si je fais le choix du congrès, c'est pour qu'on soit rassemblés". 

La bataille des adhésions

Michel Barnier qui, lui, n'a jamais quitté le parti et aurait, pour certains, les faveurs des adhérents, se réjouit également de ces retours au bercail. "L'ambiance est très cordiale. (...) La famille est réunie. Chacun a son parcours, il faut respecter les candidats", a jugé l'ancien négociateur en chef du Brexit au micro de BFMTV, à la sortie de ce petit-déjeuner.

Si l'atmosphère semble s'être réchauffée, il n'en reste pas moins que la compétition ne fait que commencer entre les candidats. 

"La vraie bataille, ça va maintenant être celle des adhésions pour participer au congrès. Ca va être le nerf de la guerre", estime ainsi un membre de la direction des jeunes LR après de BFMTV.com.

Il faut faire vite. Les candidats ont jusqu'au 15 novembre pour pousser leurs partisans à rejoindre les LR pour voter en leur faveur. 

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Président.e. 2022 - Anne Hidalgo : "On est encore très loin de l’élection, les gens regardent ça encore comme un show télévisé" :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles