« C’est moi qui parle » : Ian Brossat s’en prend vivement à Rachida Dati

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Ian Brossat et Rachida Dati ont eu des propos virulents l'un contre l'autre au Conseil de Paris.
Ian Brossat et Rachida Dati ont eu des propos virulents l'un contre l'autre au Conseil de Paris.

L?ambiance était tendue, ce mercredi 13 octobre, au Conseil de Paris. Alors que Ian Brossat prenait la parole sur la question des logements sinistrés, Rachida Dati lui a visiblement coupé la parole dans l?hémicycle. Une interruption que l?adjoint à la mairie de Paris, chargé du logement, n?a pas tolérée. « C?est moi qui parle. Quand j?étais prof à Sarcelles, les élèves se taisaient, donc vous allez faire pareil », a-t-il lancé à la cheffe de l?opposition parisienne, d?après des images relayées par BFMTV, où l?on peut entendre des applaudissements.

« N?importe qui sait, dès l?âge de 8 ans, que quand on parle, on n?interrompt pas, quels que soient le lieu et l?endroit », a poursuivi Ian Brossat malgré les invectives de Rachida Dati, maire du 7e arrondissement de Paris, qui n?apparaît pas sur les images retransmises par BFMTV. « Je m?en fous, je m?en fiche. Vous n?êtes pas là pour raconter votre vie ! » a-t-il conclu avec véhémence. Pour Les Républicains, la réaction de l?adjoint au logement ne passe pas. Le groupe a jugé ses propos « méprisants et discriminants » et exigé des excuses publiques.

À LIRE AUSSICoignard ? Plus belle la ville avec Anne Hidalgo ?

« Des propos stigmatisants et discriminatoires »

Le clash entre Ian Brossat et Rachida Dati a provoqué un tollé dans les rangs de la droite. Sur Twitter, plusieurs personnalités ont fustigé l?adjoint communiste. À commencer par Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, qui affiche son « sout [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles