Publicité

"C’est juste une façon archaïque de voir le monde" : Rob Marshall défend le choix d’Halle Bailey dans le rôle d'Ariel dans le live-action La Petite...

Capture écran - Disney

C’est ce mercredi 24 mai que les spectateurs découvriront dans les salles obscures le nouveau live action La Petite Sirène, des studios Disney. Lors de l’annonce du casting, celui-ci avait beaucoup fait parler de lui. La cause ? la présence de l'actrice afro-américaine Halle Bailey dans la peau d’Ariel… L’attribution du rôle d’Ariel, blanche dans le dessin animé original, a une actrice noire en avait énervé plus d’un sur les réseaux sociaux. Une vague de racisme avait alors jailli sur Twitter. Le réalisateur Rob Marshall a décidé de donner son avis sur le racisme suscité par son choix de casting auprès de Deadline.

"Je ne pensais pas que c’était un si gros problème de choisir une femme de couleur. Je pense que c’est juste une façon archaïque de voir le monde. Lorsque cette controverse a surgi, de la part de personnes étroites d’esprit, j’ai immédiatement pensé qu’il s’agissait de réactions d’un autre siècle. Sommes-nous vraiment toujours à ce stade-là ?", a-t-il dit avant de revenir sur le positif. "Mais le bonus qui est venu avec ce casting, et je n’en étais pas conscient à l’époque, c’est de voir ces jeunes filles de couleur et ces jeunes garçons de couleur la regarder et penser, wow, je suis représenté. C’était très, très émouvant pour moi.", a-t-il expliqué.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi