Publicité

« C’est un choc immense » : bref rassemblement en hommage à Navalny à Paris

Une femme brandit une affiche représentant Alexeï Navalny, alors que le rassemblement devant l'ambassade de Russie est dispersé par la police, à Paris, le 16 février 2024.   - Credit:Lou Roméo, Le Point
Une femme brandit une affiche représentant Alexeï Navalny, alors que le rassemblement devant l'ambassade de Russie est dispersé par la police, à Paris, le 16 février 2024. - Credit:Lou Roméo, Le Point

Un rassemblement en hommage à l'opposant Alexeï Navalny, dont la mort a été annoncée vendredi par les services pénitentiaires russes, s'est tenu quelques minutes devant l'ambassade de Russie à Paris avant d'être rapidement dispersé par la police, faute d'avoir reçu une autorisation de la préfecture. La trentaine de participants s'est ainsi vue sommée de quitter les lieux et a été raccompagnée jusqu'à la station de métro la plus proche par les agents.

Alors qu'une jeune femme abaisse la rose blanche qu'elle tient à la main, et qu'une autre se voit priée de ranger le drapeau russe dont elle s'était enveloppée, Igor, exilé en France depuis septembre 2022, ne cache pas son agacement.

« Je trouve absurde qu'en France libre, on ne puisse pas se rassembler de façon paisible, juste comme ça, dans la rue, sans slogan ni arme…, dénonce ce militant LGBT russe de 23 ans. Nous avons besoin de nous retrouver entre nous pour discuter cette horrible nouvelle. Navalny était le visage de la Russie qui n'est pas poutinienne. Dans son film, il a dit qu'il ne fallait jamais cesser de combattre. C'est le message qu'on doit garder pour l'avenir : ne pas cesser de combattre et ne pas avoir peur. »

À LIRE AUSSI Mort d'Alexeï Navalny : « C'est un meurtre, il faut le dire clairement »

Un peu plus loin, Angelina Sheveleva et son mari Dmitri Agapov amorcent leur retour vers le métro. Ces deux Russes ont quitté leur pays dès les débuts de la guerre en Ukraine, il y a deux ans.

« C'est vrai [...] Lire la suite