Publicité

"C’est chiant", "la puce est un peu grosse"… Le XV de France râle contre les protège-dents connectés "imposés" par World Rugby

Un choc particulièrement bouillant. Le XV de France va lancer son Tournoi des VI nations par une affiche de prestige face à l’Irlande, vendredi prochain à Marseille (21h). Trois mois et demi après leur élimination face à l’Afrique du Sud en quart de finale de la Coupe du monde (28-29), les Bleus vont tenter de frapper fort pour lancer leur année 2024. Sur la pelouse du stade Vélodrome, les hommes de Fabien Galthié, comme leurs adversaires, porteront de nouveaux protège-dents connectés, fournis par World Rugby. Mais après avoir essayé ce matériel dernier cri à l’entraînement, ils ne sont pas vraiment emballés pour l'instant.

"On les teste depuis la semaine dernière et c’est vrai que c’est un peu compliqué, a confié ce lundi le deuxième ligne Romain Taofifenua en conférence de presse. On a un peu de mal à s’y habituer. Ils sont un peu gros. La puce est un peu grosse dans la bouche, mais il faut s’y faire, donc voilà..."

"On nous impose quelque chose, c’est un peu dommage"

Présent à ses côtés, Thomas Ramos s’est montré plus direct. "C’est un peu dommage qu’on nous oblige à faire ça, parce qu’au final, ce sont les joueurs qui jouent, a lâché l’arrière du Stade Toulousain. On nous impose quelque chose donc c’est un peu dommage (…) On pourrait proposer, qui veut, qui ne veut pas. Parce qu’aujourd’hui, on nous impose quelque chose."

Les équipes de World Rugby ont rencontré les Bleus un par un afin de leur mettre à disposition des protège-dents sur mesure. "Ils sont venus faire des empreintes, mais certains joueurs ont des occlusions, des petits problèmes de dents ou des habitudes. Certains ne jouent même pas avec des protège-dents, d’autres ont le leur, peste Ramos. Certains protège-dents vont jusqu’au fond, d’autres non. Ce sont des détails, mais dans un match, c’est chiant de penser que le protège-dent ne te va pas bien, alors que tu as d’autres choses à faire."

Améliorer la protection des joueurs sur le terrain

Le 12 janvier dernier, World Rugby a annoncé que les joueurs disputant le prochain Tournoi des VI nations seraient tous équipés de protège-dents connectés. Une innovation visant à préserver leur santé sur le terrain. "Les alertes en cours de match fourniront des indicateurs supplémentaires pour aider les équipes médicales et les officiels hors du terrain durant un match", a précisé l’instance internationale.

Ce nouvel outil permettra notamment de faire sortir un joueur après un choc à la tête. "Nous nous concentrons sur le bien-être des joueurs et l’innovation dans ce domaine, afin de s’assurer que nous utilisons les dernières technologies et que nous améliorons nos processus pour les protéger", a expliqué Julia Paterson, la directrice du Tournoi des VI nations.

Article original publié sur RMC Sport