"C’est une catastrophe": Eddy Mitchell dézingue la statue en hommage à Johnny Hallyday

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Eddy Mitchell pose à l'occasion de la sortie de son album
Eddy Mitchell pose à l'occasion de la sortie de son album

Eddy Mitchell ne mâche pas ses mots. Le chanteur critique sans langue de bois dans les colonnes du Parisien la statue en hommage à son grand ami Johnny Hallyday qui a été inaugurée le 14 septembre dernier à Paris non loin de l'Accor Arena.

"C’est une catastrophe. Mais cela plaît à Hidalgo, 'notre drame de Paris', donc c’est bien", explique-t-il au quotidien ce jeudi. "Cette statue n’évoque rien, ce n’est pas Johnny. Je ne suis pas dans leurs têtes, mais je ne pense pas que les fans soient ravis de ça. De toute façon, je n’aime pas les places qui commémorent ni les statues, les pigeons chient dessus."

Une statue de 6 mètres de haut

Eddy Mitchell n'a pas apprécié non plus le concert organisé à l'Accor Arena le 14 au soir: "J’ai regardé à la télé et zappé. Je n’y ai pas participé parce que je n’avais rien à y foutre. Je ne fais pas les Restos du Cœur, alors je ne vais pas aller à Bercy pour ça… Sur le principe, je ne suis pas d’accord avec ce genre d’événements. Les spectateurs payent, les artistes eux ne sont pas payés et cela va soi-disant à une œuvre caritative… Je n’y crois pas beaucoup."

Intitulée Quelque chose de..., la fameuse statue est une oeuvre du plasticien Bertrand Lavier. La statue de 6 mètres de haut représente un mât en forme de manche de guitare, avec au sommet une Harley Davidson ayant appartenu à Johnny.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles