Publicité

"C'était une véritable torture de..." : William gêné par les goûts vestimentaires de Lady Diana, Harry balance

"C'était une véritable torture de..." : William gêné par les goûts vestimentaires de Lady Diana, Harry balance - BestImage, ALPHA AGENCY / BESTIMAGE
"C'était une véritable torture de..." : William gêné par les goûts vestimentaires de Lady Diana, Harry balance - BestImage, ALPHA AGENCY / BESTIMAGE

Un petit prince indépendant ! Dépeint par le prince Harry comme un grand frère protecteur mais colérique dans son autobiographie Le Suppléant, le prince William est également un homme qui a beaucoup souffert de la mort précoce de leur mère, Lady Diana. Mais parmi tous les bons souvenirs que les deux frères ont gardés d'elle, il y a une mauvaise habitude que le prince William n'a jamais vraiment pu apprécier...

S'il reste très pudique au sujet du décès de sa mère, Lady Diana, et qu'il se confie assez peu à son sujet, le prince William n'a jamais caché que celle-ci, dont il a été privé à 15 ans seulement, lui manquait terriblement. Décédée le 31 août 1997 à Paris après un grave accident de voiture, la jeune femme a créé un vide béant pour ses deux fils, qui ont dû se construire sans elle.

Mais qui, heureusement, ont encore beaucoup de souvenirs de leur enfance heureuse avec leur maman. Notamment sur le plan vestimentaire : comme le raconte le prince Harry dans ses mémoires (intitulés Spare, Le Suppléant en VF), son frère aîné avait vraiment du mal à supporter une mauvaise habitude de leur mère lorsqu'ils étaient enfants.

"Il détestait quand Maman nous habillait de la même façon. Pour ne rien arranger, elle avait des goûts assez extrêmes en matière de vêtements pour enfants ; nous ressemblions souvent aux jumeaux d'Alice au pays des merveilles", raconte le fils cadet de Charles III, taquin. Si lui "se fiche complètement" à cette époque des habits qu'on lui demande de porter, l'aîné fait déjà preuve d'indépendance : "Willy avait toujours détesté quand quelqu'un commettait la grave erreur de nous considérer comme un lot".

Des chemins séparés

Une "véritable torture" pour lui, que son cadet ne comprend pas... tant qu'on ne les oblige pas à porter le traditionnel kilt "avec cet...

Lire la suite


À lire aussi

Éric Abidal : Hayet présente sa fille Meliana, parfait mélange entre son père et elle
Raquel Garrido et Alexis Corbière : "L'homme qui cache la femme", confidences inédites sur leur relation
C à Vous : Anne-Elisabeth Lemoine un poil autoritaire avec le chef cuisinier du jour, ses chroniqueurs ébahis