Publicité

“C'était un cadeau de se tenir dans ta lumière” : Après la mort de Matthew Perry, Jennifer Aniston pleure la perte d’un autre être cher

Les temps sont difficiles pour Jennifer Aniston. Un mois et demi après avoir dit adieu à son ami, Matthew Perry, le cultissime interprète de Chandler Bing dans la série “Friends”, l’actrice américaine est de nouveau en deuil.

C’est sur son compte Instagram que l’ex de Brad Pitt a rendu hommage à Norman Lear, le producteur qui a révolutionné le monde de la télévision dans les années 70. Producteur de sitcoms cultes comme "All in the Family" ou "Ricky ou la belle vie", le producteur s’est éteint le 5 décembre dernier à l’âge de 101 ans.

Personnalité engagée, la touche personnelle de Norman Lear est de traiter de faits sociétaux contemporains à travers le rire.

Ses émissions ont touché toute une génération, y compris Jennifer Aniston. En légende d’une photo d’elle enlaçant Norman Lear, elle écrit : “Ses émissions ont façonné mon enfance et faire sa connaissance a été l'un de mes plus grands honneurs. Il a fait une énorme différence. Un impact considérable sur la télévision et l'humanité. Il a réussi à aborder et discuter de conversations politiques houleuses pendant des périodes difficiles et tendues, et nous avons pu rire et apprendre. Je désire ces jours. Quand la créativité était un outil d'apprentissage et pouvait inspirer les gens à peut-être penser un peu différemment. Et bien sûr, à rire. Notre plus grande source de guérison”.

À lire également

"Je sais que tu es en paix et que tu ne souffres plus" : le premier message de Jennifer Aniston après la mort de Matthew Perry

Visiblement émue, elle ajoute : “Il était l'homme le plus gentil et le plus doux. Quand vous étiez en sa présence, vous étiez la seule personne dans la pièce. Il faisait ressentir cela à tout le monde. Même à ceux qui croyaient différemment de lui. C'est ce qui rendait la vie et les gens intéressants pour lui. Avoir des discussions et vraiment prendre en compte comment les gens se sentaient et entendre leur point de vue. Il savait comment donner une voix à toutes les opinions et, d'une manière ou d'une autre, rapprocher les gens. Puissions-nous prendre une page du livre de Norman comme moyen d'honorer sa vie. Une vie extraordinaire”.

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi