"C'était abominable" : la mère d'Inaïa, 9 mois, raconte les 25 jours de coma de sa fille à cause d'une pizza Buitoni

Inaïa, âgée de neuf mois, a été hospitalisée 40 jours après que ses parents ont mangé une pizza Buitoni. Or, ces derniers affirment que leur fille n'a pas consommé cette pizza.

"Elle a repris du poil de la bête, hein". Au micro de BFMTV, Gwenaëlle Caron affiche d'abord son soulagement. Sa fille Inaïa, âgée de neuf mois, a passé 25 jours dans le coma après que sa mère a consommé une pizza Buitoni contaminée à la bactérie E.coli.

L'évènement remonte au 13 février. La famille partage une pizza Buitoni de la marque Fraîch'up, achetée quelques jours plus tôt dans un supermarché de Beauvais. Cinq jours plus tard, Inaïa est prise de vomissements et de diarrhées.

"Je n’ai pas cherché à comprendre. J’ai dit à mon mari: 'elle n’est pas bien, il y a quelque chose qui ne va pas. Elle ne se réveillera pas, il faut y aller'", raconte sa mère.

Direction l'hôpital le plus proche avec Inaïa donc, mais aussi sa sœur aînée âgée de 22 mois qui restera hospitalisée une semaine. L'état de la benjamine est plus préoccupant.

Une contamination par l'allaitement est "très peu probable"

Inaïa passera 40 jours à l'hôpital, dont 25 en coma artificiel, avant de faire son retour aux côtés de sa famille le 4 avril dernier.

"Elle a été intubée, sondée, ses reins ont arrêté de fonctionner pendant trois semaines, des tuyaux sortaient de tout son corps, c'était abominable", se remémore émue sa mère.

Le lien avec les pizza Buitoni, plus précisément de la marque Fraîch'up, est établi par l'Agence régionale de santé. Reste une interrogation: comment Inaïa a-t-elle pu être contaminée? Gwenaëlle Caron estime qu'"elle n'a pas mangé la pizza, sauf si [sa] petite (la fille aînée) lui a donné des morceaux sans [qu'elle ne le voit]". Elle pense qu'elle aurait transmis la bactérie à Inaïa lors de l'allaitement. Une version qui n'est pas approuvée par les spécialistes.

"Être contaminé par le lait maternel est très peu probable", estime ainsi le pédiatre Christophe Batard.

Selon lui, la transmission de la bactérie se fait plutôt par "le contact des mains, du peau à peau ou le contact du sein qui a été contaminé". En attendant que le voile soit levé sur cette contamination, la famille a porté plainte au commissariat de Beauvais le 7 avril.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Buitoni : "Il a fallu attendre 2 mois pour l'ouverture d'une enquête", s'indigne l'avocat des familles victimes présumées

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles