Publicité

Adèle Exarchopoulos, Ana Girardot, Léa Drucker… Aux César, un décolleté ou rien

Les tendances se repèrent aussi bien pendant la Fashion Week que sur le tapis rouge. Et quelle meilleure période que celle des cérémonies de cinéma. Après les BAFTA, et avant les Oscars, les César ont mis en lumière la dernière marotte mode des stars et leurs stylistes : non plus le bicolore noir et blanc, ni la robe fendue, ou même le nude, mais le décolleté.

Nommée pour le prix de la Meilleure actrice dans un second pour « Je verrai toujours vos visages », Adèle Exarchopoulos a fait une arrivée remarquée sur le tapis rouge de l’Olympia ce vendredi 23 février. Il faut dire que l’actrice était sensuelle à souhait en costume trois pièces oversize, option bustier pigeonnant, illuminé d’une parure Bulgari.

Non loin de là, une autre comédienne a misé sur le haut de son corps en jouant sur le masculin-féminin en tailleur-pantalon : Ana Girardot, dans son ensemble chemise transparente et cravate signé Céline. Sa collègue Alice Isaaz était elle aussi inspirée par ce look puisqu’elle en a proposé une variante - signée Ralph Lauren - avec un gilet blanc porté à même la peau.

Epaulé pour Juliette Binoche, corseté pour Léna Situations

La jeune Tess Barthélémy, la fille de Judith Godrèche et Maurice Barthélémy, elle aussi en Céline, a quant à elle jeté sa veste de tailleur sur les épaule de sa robe au décolleté plongeant. Au bras de son compagnon Pio Marmaï, la danseuse de l’opéra de Paris Charlotte Ranson avait elle misé sur la sécurité avec une robe au décolleté habillé d’un voi...


Lire la suite sur ParisMatch