Publicité

César 2024: l'hommage vibrant de Raphaël Quenard aux agriculteurs

Raphaël Quenard a remporté vendredi le César de la meilleure révélation masculine pour Chien de la casse, couronnant l'ascension fulgurante d'un trublion du cinéma français, avant de lancer un hommage inattendu aux agriculteurs, en plein mouvement social.

A 32 ans, l'acteur est nommé dans deux autres catégories: le meilleur court-métrage documentaire, pour un film qu'il a coproduit et coréalisé, et surtout dans celle du meilleur acteur, pour Yannick de Quentin Dupieux.

"En tant que petit fils de paysan, la culture, comme tout le reste, c'est rien. Merci à tous ces gens qui travaillent d'arrache-pied pour nous offrir le luxe de remplir nos estomacs avec de bons fruits, de bons légumes, de bons céréales", a-t-il déclaré à la veille de l'ouverture sous haute tension du Salon de l'agriculture.

"J'ai une phrase que j'ai entendue: 'Nos vies sont jalonnées de souffrance et de chagrin. Mais la plus terrible d'entre elles, c'est de nous voir tous les jours nous acharner à étouffer le petit enfant qui est en nous'", a ajouté Raphaël Quenard, remerciant "les cinéastes qui nous donnent le champ libre pour gesticuler dans leur univers". "Vive la France, Ave César", a-t-il conclu.

Tchatche insolente

En quelques mois, Raphaël Quenard est passé de jeune acteur cantonné aux seconds rôles à gloire montante du cinéma français.

Chien de la casse, dans lequel il crève l'écran, est un premier film sur la jeunesse rurale, signé Jean-Baptiste Durand. Et son premier rôle principal. Un rôle décroché "le couteau entre les dents": "J'ai harcelé et envoyé une quantité astronomique de mails. Il (le réalisateur, NDLR) n'en pouvait plus à la fin", raconte-t-il avec humour.

Cheveux en bataille, sourire en coin, tchatche insolente, phrasé unique: le trentenaire est désormais partout, sur les plateaux de ciné, sur les couvertures des magazines ou au premier rang des défilés.

Il a également joué depuis dans Cash, sur Netflix, Je verrai toujours vos visages (plus d'un million d'entrées) de Jeanne Herry, ou Coupez! de Michel Hazanavicius.

Article original publié sur BFMTV.com