Publicité

César 2023 : Juliette Binoche perturbe le discours d’ouverture de Jamel Debbouze

CÉSAR 2023 - Une intervention inattendue. Ce vendredi 24 février, l’humoriste Jamel Debbouze a ouvert la 48e cérémonie des César en tant que co-présentateur de la soirée. Dès l’ouverture, avec son humour caractéristique, il a alpagué les différentes stars présentes face à lieu dans le public. « Ça va, labess ? », a-t-il notamment lancé à la Ministre de la Culture.

Évoquant les dangers que représentent Netflix, Disney, Paramount+ et d’autres plateformes de streaming, l’humoriste a voulu comparer ce qui différencie les films français des grosses productions américaines. Pointant notamment les effets spéciaux et les cascades, que l’on peut voir à foison dans Avatar ou Top Gun notamment, il a souligné que dans les films français, il n’y en a souvent pas.

César 2023 : Juliette Binoche perturbe le discours d’ouverture de Jamel Debbouze
Capture César 2023 Canal+ César 2023 : Juliette Binoche perturbe le discours d’ouverture de Jamel Debbouze

« Vous voulez des entrées ou pas, franchement ? Il faut booster nos scénarios, il faut être plus créatifs », a-t-il martelé. Prenant pour exemple une scène impliquant Vincent Lindon et Juliette Binoche, Jamel Debbouze propose alors l’intervention de ninjas pour pimenter le tout, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article (à 10’10).

Ce qui n’a pas vraiment été du goût de l’actrice qui s’est levée pour l’interrompre. « Je ne suis pas d’accord. Nous aussi on fait des entrées », a-t-elle argué en souriant.

Cette interruption n’a pas manqué de déboussoler le premier maître de cérémonie. « Oui, c’est vrai, mais je ne m’attendais pas à cette intervention », a-t-il bafouillé avant de reprendre le fil de son intervention.

Plus tôt lors de son discours, Jamel Debbouze a fait référence aux frasques des cérémonies des années passées, dont la gifle donnée par Will Smith à Chris Rock aux Oscars. Il a dit (faussement) redouter d’être agressé sur scène en tant que présentateur de cette cérémonie.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi