César 2021: Adèle Haenel a refusé de remettre un prix

Jérôme Lachasse
·2 min de lecture
Adèle Haenel lors du festival de Cannes 2019 - Alberto Pizzoli - AFP
Adèle Haenel lors du festival de Cannes 2019 - Alberto Pizzoli - AFP

Adèle Haenel ne reviendra pas aux César. L'actrice, qui a fait l'année dernière un départ fracassant de la cérémonie après la victoire de Roman Polanski, n'a pas souhaité prendre part à l'édition de cette année.

Marina Foïs, la maîtresse de cérémonie des César 2021, a révélé mardi soir sur le plateau de C à vous avoir proposé à Adèle Haenel de venir à la cérémonie pour y remettre un prix. Ce que l'héroïne des Combattants a refusé catégoriquement:

"Je lui ai proposé de remettre un prix et elle a refusé. Elle a décliné comme plein d’autres pour des raisons qui lui appartiennent", a confirmé Marina Foïs, avant de préciser, sur les motifs de ce refus: "[la scène des César] fait peur à plein de gens. Du coup, les gens qui sont sur scène, ils auront envie d’être là, ce qui est super."

Depuis la dernière cérémonie, et la polémique autour de la victoire de Polanski, l'Académie des César, accusée d'entre-soi et d'opacité, a vu sa direction démissionner deux semaines avant la cérémonie.

L'institution a depuis été revue de fond en comble, avec des processus plus transparents et démocratiques, sous l'égide d'une toute nouvelle direction, confiée à Véronique Cayla et le réalisateur Eric Toledano. Et Adèle Haenel s'est tenue éloignée des médias.

"Se débarrasser de ce climat toxique"

Le choix de Marina Foïs en maîtresse de cérémonie, actrice féministe et à la pointe de la dénonciation des pratiques de l'ancienne direction, n'est pas neutre. La comédienne souhaitait marquer cette nouvelle ère des César en invitant celle qui est devenue le symbole du mouvement #MeToo en France:

"Eric Toledano le dit très bien: il fallait se débarrasser de ce climat toxique. S’en débarrasser, ça veut pas dire éviter, ça veut surtout pas dire exclure. Ça veut dire évidemment inclure”, précise Marina Foïs. "Adèle, il me paraissait normal de lui proposer d’être là."

"Ses prises de parole ont été très courageuses et très importantes", ajoute-t-elle en conclusion. "Je l’ai invité aussi parce que c’est une actrice que j’admire. Aussi simplement que ça".

Article original publié sur BFMTV.com