Publicité

Cédric Doumbè, battu par Baki à cause d’une écharde dans le pied, a été le premier à rire de son malheur

SPORT - Un « sujet épineux » pour le combattant camerounais. La défaite de Cédric Doumbè ce jeudi 7 mars contre Baysangur « Baki » Chamsoudinov n’était finalement pas l’événement le plus marquant de la PFL Paris 2, soirée de MMA organisée ce jeudi 7 mars à l’Accor Arena.

MMA : Le combat Baki-Cédric Doumbè se termine dans la confusion au profit du premier

Car devant un public acquis à sa cause, Cédric Doumbè s’est finalement incliné d’une drôle de manière face au combattant d’origine tchétchène. Il aura suffi d’« un morceau de verre, ou un bout de bois » dans l’orteil de Doumbè pour mettre fin au duel dès le troisième round sur décision arbitrable. Une situation finale inattendue pour ce combat attendu de longue date.

Mais après une courte période d’incompréhension au sein du clan Doumbè, l’humour et le trash-talk (chambrage en français) si cher à cette discipline sportive a rapidement pris le dessus. Et c’est Cédric Doumbè qui a lui-même ouvert les hostilités en faisant preuve d’autodérision sur sa drôle de fin de soirée dans l’octogone.

« Un sujet épineux », a-t-il écrit sur son compte X, après avoir expliqué « être déçu », tout en estimant que « ça aurait pu être pire » pour lui. L’ancien kick-boxeur de 31 ans a d’ailleurs réagi aux nombreuses blagues faites sur les réseaux sociaux pour se moquer de l’issue de ce combat autour duquel la promotion avait été pimentée par la rivalité et les invectives entre les deux combattants.

Cédric Doumbè a notamment réagi à une publication très relayée se moquant de sa phrase iconique de combattant MMA : « Jvous avait dit quoiiiiiii !!?? Y’a personne qui peut me test poto », cette fois prononcée par une écharde à qui un micro a été tendu.

« Ah ouais vous êtes sur mes côtes », a donc répondu avec humour le perdant de la soirée.

Il faut dire que les détournements sur la minuscule écharde qui a mis K.O le pratiquant de MMA avaient de quoi faire sourire au sein de cet environnement qui sent fort la testostérone.

« The Best » attend désormais sa revanche contre « Baki », ce dernier ayant plus ou moins accepté l’idée, tout en soulignant que le PFL devra « aligner les billets » pour organiser la revanche dans « une salle encore plus grande ». Le gagnant de 22 ans jouant une nouvelle fois sur le trash-talk en déclarant : « J’étais trop à l’aise, j’aimerais avoir un peu de pression donc si possible, j’aimerais le refaire en plus grand ».

À voir également sur Le HuffPost :

Mark Zuckerberg a vécu un moment de solitude lors du combat entre Alexander Volkanovski et Ilia Topuria

Benoît Saint-Denis, champion de MMA, invite Emmanuel Macron à son prochain combat de l’UFC