Bygmalion : Nicolas Sarkozy condamné à porter un bracelet électronique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Nicolas Sarkozy lors de son audition dans l'affaire Bygmalion le 15 juin 2021.
Nicolas Sarkozy lors de son audition dans l'affaire Bygmalion le 15 juin 2021.

Il n?y a pas eu de brouhaha, juste le silence ahuri d?une salle d?audience imaginant Nicolas Sarkozy porter un bracelet électronique à la cheville. L?ancien chef de l?État a été condamné jeudi 30 septembre à une peine d?un an de prison ferme ? le maximum prévu par la loi à l?époque des faits ? pour le financement illégal de sa campagne électorale de 2012, dans le cadre de l?affaire dite « Bygmalion ». La peine pourra être aménagée ab initio, c?est-à-dire convertie en détention à domicile sous résidence électronique. Pour l?ancien président, l?infamie reste la même : ses avocats ont déjà annoncé qu?ils feront appel.

Les autres prévenus, membres de l?équipe de campagne, prestataires privés, comptables, mandataire financier ou cadres de l?UMP, ont tous, également, été reconnus coupables ; leurs avocats affichant la mine sombre des délibérés sévères : le tribunal est allé au-delà des réquisitions du parquet. Le choix a été de frapper fort pour qu?un tel système, se résumant en la mise en place d?un système de sous-facturation ou de fausses factures visant à faire endosser par le parti les millions d?euros de dépenses de meetings, ne se reproduise plus à l?avenir. Ou que chacun y participant en connaisse désormais les conséquences?

À LIRE AUSSIAu procès Bygmalion, le piteux spectacle des cadres de l?UMP

20,208 millions d?euros de dépassement

La tenace présidente, Caroline Viguier, qui s?était montrée extrêmement pédagogue pendant le procès, a à nouveau pris le temp [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles