Publicité

BYD : le constructeur investit... dans le fret maritime !

La fin de l'année 2023 a été marquée par un véritable record du côté de BYD. Cette entreprise chinoise, fondée en 1995 par Wang Chuanfu, a réussi à vendre plus de 520 000 véhicules électriques au quatrième trimestre 2023. Ce record de vente en a fait le plus gros constructeur de voitures électriques au monde, puisqu'il est passé juste devant Tesla sur la même période.
Un fait moins connu dans l'actualité de BYD a marqué un changement dans la stratégie du constructeur. Quelques semaines plus tôt, un navire portant le nom de BYD Explorer No.1 a été aperçu dans les eaux chinoises, du côté de Longkou (une ville située dans le nord-est de la Chine). Ce nouveau cargo venait en fait d'entamer un voyage inaugural. Il doit faire une première étape à Shenzhen avant de se diriger vers l'Europe pour livrer des voitures.

BYD est en train de se constituer une flotte de navires porte-voitures

Ce n'est pas un hasard si ce cargo flambant neuf porte le nom de BYD. S'il n'appartient pas directement au constructeur chinois, il est spécifiquement dédié au transport de ses propres véhicules. Ses capacités sont d'ailleurs significatives. Le navire peut transporter jusqu'à 7 000 voitures à la fois.
Livré au début de l'année, ce navire roulier appartient à une société britannique, Zodiac Maritime. Elle est elle-même contrôlée par Eyal Ofer, une entreprise de fret israélienne. BYD a loué ce navire pour une durée indéterminée. Et elle prévoit de faire de même avec sept autres cargos au cours des deux prochaines années. En d'autres termes, le constructeur de Shenzhen est en train de se constituer une flotte de navires rouliers et Lire la suite sur Autoplus