Burkina Faso: Quatorze militaires tués dans une embuscade

·1 min de lecture

OUAGADOUGOU (Reuters) - Quatorze militaires du Burkina Faso ont été tués mercredi dans une embuscade tendue par des combattants islamistes présumés, a déclaré jeudi le gouvernement, à 10 jours d'une élection présidentielle dans ce pays d'Afrique de l'Ouest confronté comme ses voisins à la menace djihadiste.

Cette embuscade, qui a aussi fait huit blessés dans les rangs de l'armée, a eu lieu dans la province d'Oudalan dans le nord du pays près des frontières avec le Mali et le Niger.

D'après une source au sein des services de sécurité, une dizaine d'assaillants ont été tués dans les affrontements consécutifs à cette embuscade.

L'armée n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat.

Le président Roch Marc Kaboré sollicite un second mandat lors du scrutin du 22 novembre, dont l'un des principaux thèmes est la lutte contre les groupes islamistes liés à Al Qaïda ou à l'organisation Etat islamique.

(Thiam Ndiaga; version française Bertrand Boucey)