Burkina Faso : des nouvelles de l’ex-président Kaboré

·1 min de lecture
Roch Marc Christian Kaboré est bien détenu par des militaires putschistes.
Roch Marc Christian Kaboré est bien détenu par des militaires putschistes.

Le sort exact du président Kaboré alimente depuis plusieurs jours toutes les incertitudes, alors qu'on ignorait sa localisation exacte, et s'il était prisonnier des mutins ou s'il restait sous protection de soldats loyalistes. Il est « toujours aux mains de l'armée », détenu « dans une villa présidentielle en résidence surveillée », a déclaré mercredi 26 janvier à l'Agence France-Presse une source haut placée au sein de son parti, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Elle a donné des nouvelles rassurantes : selon elle, M. Kaboré « va bien physiquement » et a « un médecin à sa disposition ».

Des propos qui confirment des déclarations du président français Emmanuel Macron, qui avait dit la veille avoir eu confirmation « qu'il était en bonne santé et qu'il n'était pas menacé ».

À LIRE AUSSIMais où va le Burkina Faso ?

Incertitudes sur les premières heures

Peu avant l'annonce du putsch, le MPP avait dénoncé « une tentative avortée d'assassinat » du président burkinabè. Selon la source au MPP, M. Kaboré « n'a pas été arrêté aux premières heures » de la révolte des soldats. Dans un premier temps, alors que « sa résidence privée » était « quadrillée par les mutins », sa « garde rapprochée » l'avait exfiltré « à bord d'un véhicule banalisé pour le mettre en lieu sûr ».

« C'est plus tard, et sous la pression des mutins, que ses gardes – notamment des gendarmes – ont dû le laisser » entre les mains des putschistes « et se rallier à eux dans la foulée », a-t-elle [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles