Publicité

Bucarest construit des abris antiaériens pour protéger sa population à la frontière avec l'Ukraine

Le pays, membre de l'OTAN, est voisin de l'Ukraine. Aujourd'hui, il est contraint d'installer à la hâte ces abris antiaériens près de la frontière, pour protéger la population locale des drones russes qui frappent des cibles ukrainiennes et qui tombent sur le territoire roumain.

"Les abris que nous construisons actuellement ne sont pas esthétiques car il s'agit d'une intervention rapide, a expliqué Marcel Ciolacu, le Premier ministre roumain. Les habitants ne se sentaient pas en sécurité et nous avons essayé de faire quelque chose pour eux. Mais nous ferons de gros investissements dans tous les villages à la frontière, compte tenu des actions menées par la Fédération de Russie. Je ne voudrais pas entrer dans ces détails, ce sont des détails militaires."

Ce mercredi, Bucarest a expliqué que des drones russes ont été retrouvés à quatorze kilomètres de la frontière ukrainienne en terre roumaine. Au petit matin, la Russie a bombardé les ports fluviaux d'Izmail et de Remi, tous deux situés sur la rive ukrainienne du Danube. Ce n'est pas la première fois qu'elle le fait, ni que des restes d'engins russes présumés atterrissent sur le territoire de l'OTAN.