Publicité

Bruce Toussaint agacé par un tacle contre Michel Sardou dans Bonjour ! (TF1) : "Il y a un curseur, vous le savez"

Michel Sardou n'hésite jamais à livrer son opinion, quitte à s'attirer les foudres de certaines personnes. En août dernier, alors que Juliette Armanet avait critiqué son tube "Les Lacs du Connemara", l'artiste de 76 ans avait évoqué la polémique qui s'en était suivie. "Ce qui m'étonne, c'est que ça prenne une telle proportion et que ça dure si longtemps. Ce n'est jamais que l'histoire d'un mariage irlandais. Je ne vois pas ce qu'il y a de polémique là-dedans (...) J'ai écrit des chansons polémiques et j'en suis conscient, je les connais. Mais celle-là, franchement... Un mariage irlandais... Il n'y a pas de quoi déclencher une guerre civile !", avait-il confié sur BFMTV.

À lire également

"Une fois la porte fermée..." : nouvelles révélations sur la relation entre Alain Delon et Hiromi Rollin

Dans une interview accordée à Paris Match, Fabrice Luchini avait évoqué les nombreux coups de gueule de Michel Sardou. "Il n'essaie pas de faire le beau ou le généreux. Il a des mouvements de colère, il ne comprend pas la société dans laquelle il est. Je ne dis pas qu'il est philosophe, mais ce que j'adore, c'est qu'il ne dramatise pas son art. Et il a une passion pour le métier de comédien. Alors qu'il est la plus grande star de la chanson populaire", a-t-il déclaré. Ce mardi 23 janvier, Karima Charni a évoqué sur le plateau de Bonjour ! (TF1) le spectacle Je vais t'aimer, qui met à l'honneur les titres incontournables de Michel Sardou. "Pour la petite histoire, sachez qu'il a l'a vu en mai 2022 et ça lui a donné envie de remonter sur scène. La preuve que la nostalgie a fait son effet sur l'artiste", a-t-elle expliqué. L'occasion pour sa camarade Maud Descamps de glisser un petite tacle contre le chanteur. "Michel Sardou a aimé quelque chose ? Eh bien dîtes donc...", a-t-elle lâché. Une remarque assez peu appréciée par Bruce Toussaint, qui n'a pas hésité à le faire savoir.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi