Brexit: Les douanes françaises s'inquiètent du manque de préparation des entreprises

·1 min de lecture
BREXIT: LES DOUANES FRANÇAISES S'INQUIÈTENT DU MANQUE DE PRÉPARATION DES ENTREPRISES
BREXIT: LES DOUANES FRANÇAISES S'INQUIÈTENT DU MANQUE DE PRÉPARATION DES ENTREPRISES

PARIS (Reuters) - De nombreuses entreprises européennes n'ont pas encore intégré la nécessité de mettre à jour les formalités douanières pour commercer avec le Royaume-Uni après le 1er janvier prochain, avertissent les douanes françaises à l'approche du Brexit.

Le Royaume-Uni, qui a officiellement quitté l'UE le 31 janvier dernier, ne sera plus soumis aux règles communautaires à partir de l'an prochain au terme d'une période de transition, qu'un accord ou non sur sa relation future soit conclu avec Bruxelles, ce qui fait toujours l'objet d'âpres tractations.

Cela signifie que les quelque cinq millions de poids lourds qui traversent chaque année la Manche devront présenter des documents avant de pouvoir franchir le tunnel ou emprunter des ferries entre la Grande-Bretagne et le continent.

"On estime qu'à la douane nous sommes prêts. On a eu le temps de se préparer", a déclaré à Reuters Isabelle Braun-Lemaire, directrice générale des douanes françaises.

"On a un dispositif qui est prêt mais cela suppose quand même que les entreprises aient intégré le fait qu'avec la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, il y a un rétablissement des formalités douanières pour toute marchandise. Ça, c'est une réalité qu'on pense que certaines entreprises n'ont pas encore intégrée."

Quelque 100.000 entreprises françaises commercent aujourd'hui avec le Royaume-Uni mais Isabelle Braun-Lemaire a dit ne pas être en mesure de savoir combien d'entre elles sont prêtes.

"Comme on est en libre échange aujourd'hui, on ne les connaît pas. C'est justement l'inconnue de demain."

(Michel Rose, version française Jean-Stéphane Brosse)