La Bretagne touchée par une vague de départs de feux, plus de 300 hectares brûlés

© Bob Edme/AP/SIPA

En raison du réchauffement climatique , les incendies se multiplient en France et touchent désormais des régions peu habituées à ce phénomène. C’est le cas de la Bretagne où 300 hectares de végétation sont au total partis en fumée samedi et dimanche, dans le Finistère et le Morbihan. Dans le détail, 75 hectares de terrain ont été ravagés par les flammes dans le Morbihan. Près de 250 hectares ont brûlé dans le Finistère, notamment du côté des monts d'Arrée, déjà touchés en juillet par d'importants feux.

Des renforts face aux flammes

La préfecture du Finistère a indiqué dans un communiqué, relayé par l’AFP, que le feu du secteur de Brasparts était « fixé mais pas maîtrisé », avec 225 hectares incendiés. Le feu n’avance donc plus mais les flammes restent vives. Selon la préfecture, 200 pompiers sont mobilisés sur place. Du côté de Brennilis, le feu est aussi fixé, après que 15 hectares ont brûlés et que 40 pompiers se soient engagés sur place.

Pour faire face aux flammes, des soldats du feu d'autres départements sont venus en renfort, notamment depuis l’Ille-et-Vilaine, les Côtes d'Armor, du Calvados, la Mayenne et l’Orne. La préfecture a ajouté : « De nombreux agriculteurs sont également présents sur place et prêtent leur concours aux pompiers pour la réalisation de pare-feu et le traitement des lisières avec les tonnes à lisier. » 

Lire aussi - Incendies : les cinq questions que l’on se pose sur l’équipement des sapeurs-pompiers français

300 personnes évacuées

Dans le Morbih...


Lire la suite sur LeJDD