Publicité

Brest: des rires, des tacles gratuits… Chardonnet présente les Brestois avant le choc face au PSG

Marco Bizot

"L'un des meilleurs gardiens de Ligue 1. Tout simplement. Il n’y a pas grand-chose à dire d'autre, hein? Sa force c’est sa tranquillité. Il est zen, tout le temps tranquille. Il n’y a pas un mot plus haut que l'autre. Il nous a sauvé énormément de points cette année."

Lilian Brassier

"Très bon joueur qui va je pense avoir une très belle carrière. Il est encore jeune, il a 23 ans. Il a vraiment pris ses marques et ses aises en Ligue 1. Il n’a pas l'air perturbé par tout ce qui se passe autour de lui. Il est naturel, ça n’a pas l'air de le déranger."

Bradley Locko

"On va dire semi-découverte parce qu'on l'avait vu un peu l'année dernière. Mais là, il s'est vraiment imposé cette saison. Comme pour Marco, je pense que c'est l'un des meilleurs défenseurs gauche du championnat. Il est assez fou dans son jeu. Il peut tenter des choses à n'importe quel endroit du terrain. Parfois on se prend la tête à deux mains, mais pour l'instant ça passe. Ça passe tout le temps donc c'est top! Il paraît timide comme ça, mais dans le vestiaire, il aime bien la ramener. Il commence tout doucement à prendre de la place dans ce vestiaire et c'est de bon augure."

Kenny Lala

"L'expérience, la tranquillité. Il est serein, toujours calme, toujours zen. C'est un sacré joueur. Il a vraiment du ballon. Défensivement c'est pareil, ça a été l'un des meilleurs. Ça l’est peut-être toujours! Il a une très belle carrière avec Strasbourg. C'est un top joueur!"

Brendan Chardonnet (vu par lui-même)

"Capitaine? Ça suffit? On ne va pas se la péter non plus! Je veux toujours progresser. Messi, Cristiano Ronaldo, Mbappé... ils veulent encore progresser même s'ils sont au top niveau. Il faut toujours vouloir progresser sinon on se lasse. Et c'est là qu'on tombe dans la facilité. Donc non, toujours essayer de progresser et d’aller le plus haut possible."

Pierre Lees-Melou

"Est-ce qu'il faut vraiment dire qui est Pierre? On le connaissait déjà avec son passage à Nice. Là, il a fait six mois vraiment extraordinaires. C'est l'un des meilleurs milieux de terrain de Ligue 1. Il peut jouer dans quasiment tous les clubs de Ligue 1 facilement. C'est notre régulateur, c'est notre chef d'orchestre, que ce soit offensivement car c'est lui la première rampe de lancement et défensivement car il récupère énormément de ballons. Nous derrière on se régale avec lui. Hors terrain, il aime bien faire des blagues, mais un peu dans le dos. Il attend que les autres quittent la table pour faire ses coups par exemple. Il est un peu filou."

Mahdi Camara

"Fou! Le suivant c’est Magnetti non? On peut mettre les deux en même temps, les deux sudistes, les deux Marseillais. Ils sont fous mais il en faut dans le vestiaire! On savait qu'on allait perdre Haris Belkebla qui prenait énormément de place dans le vestiaire avec toutes ces bêtises, toutes ces conneries, Mais les deux ont pris le relais très largement. Il n’y a pas cinq minutes sans qu'on les entende. Dans le vestiaire, ils crient, ils balancent tout. Enfin c'est vraiment dur à expliquer, mais on entend qu'eux."

Hugo Magnetti

"On est les seuls à avoir connu la Ligue 2 ensemble. On ne jouait pas beaucoup à l'époque. On était sur le banc ou alors en réserve ensemble. Nous sommes montés ensemble dans la hiérarchie et ça fait plaisir qu'il soit là aujourd'hui. Il s'est très bien adapté à la Ligue 1 et il a largement le niveau maintenant. On sait d'où l’on vient. On allait jouer en CFA 2 contre Plabennec... ensemble. On sait qu'on ne peut pas se permettre de se relâcher."

Jonas Martin

"Expérience aussi. On commence à le connaître maintenant parce que ça fait quatre, cinq mois qu'il est là. Il aime bien aussi être taquin, un peu piquant. Parfois il aime bien rappeler sa carrière pour nous nous faire taire un peu. Très bonne découverte, il faut mieux l'avoir dans son équipe que dans l'équipe d'en face. Il apporte beaucoup d'expérience, beaucoup de sérénité, beaucoup de simplicité aussi. Maintenant tout va bien, son corps l'a laissé tranquille, je pense qu'il est content d'être ici. On essaie de le mettre à l'aise le plus possible."

Romain Del Castillo

"Lui il commence à faire partie de la secte Magnetti-Camara au fond du vestiaire. Il commence à faire partie de ça, un peu filou pour l'instant encore, mais on sent qu'il prend ses aises."

Martin Satriano

"Il commence à parler français, c'est bien pour lui et pour nous aussi. Il commence à bien s'intégrer, à raconter pas mal de conneries aussi! Donc je pense qu'il se sent beaucoup plus à l'aise qu'en début de saison, donc c'est de bon augure. Et puis en tant que joueur de foot, ça reste un attaquant très compliqué à marquer. Il pèse beaucoup sur les défenses et on voit que ce n’est pas forcément lui qui marque, mais il apporte énormément. Et puis ça va arriver. On sait que ça va arriver."

Steve Mounié

"Steve, le grand attaquant! Steve c'est aussi le calme, la tranquillité. C’est un travailleur, il ne rechigne jamais. Il ne crie jamais mais lui aussi aime bien être dans les échanges dans le vestiaire. Il aime bien parler, donner son avis et il ne lâche rien dans les débats."

Jérémy Le Douaron

"Il commence à être emporté avec Magnetti, Del Castillo tout ça. Il commence vraiment à créer des problèmes dans le vestiaire (rires). Il commence à parler beaucoup mais ça reste toujours sympa et puis bon, c'est un gars d'ici. Il adore la région. Et puis il est efficace, 10 buts en Ligue 1 la dernière année. Cette saison, ça y est, il commence à repartir. On espère qu'il va en mettre 10 comme l'année dernière."

Article original publié sur RMC Sport