Bradley Cooper raconte avoir été victime d'une attaque au couteau dans le métro new-yorkais en 2019

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Bradley Cooper lors de la cérémonie des Bafta, en février 2019. - Tolga Akmen - AFP
Bradley Cooper lors de la cérémonie des Bafta, en février 2019. - Tolga Akmen - AFP

De passage dans un podcast, Bradley Cooper est revenu sur un moment "dingue" qui lui est arrivé il y a quelques années. Invité au micro de Armchair Expert, l'acteur hollywoodien a raconté avoir été victime d'une attaque au couteau en 2019, alors qu'il allait chercher sa fille à l'école.

"J’avais l’habitude de me promener dans New York tout le temps avec mes écouteurs allumés - c'était avant la pandémie", a-t-il commencé. "J'étais dans le métro vers 11 heures 45 pour aller chercher Lea à la Russian school, et j’ai été menacé au couteau".

"C’était assez insensé. Je me suis rendu compte que j’étais vraiment devenu beaucoup trop à l’aise dans cette ville. Je ne faisais pas attention à cause de mes écouteurs, on est moins sensible à ce qu'il se passe autour…", a-t-il ajouté, précisant être en mode "incognito", avec une casquette et des lunettes de soleil.

Un couteau de poche

"J'étais tout au bout du quai du métro, j’ai senti quelqu’un arriver et je me suis dit: 'Oh, c'est pour me demander une photo ou quelque chose comme ça", a poursuivi l'acteur. "J'étais appuyé contre un poteau. Je me suis retourné, et là j'ai vu un couteau".

Bradley Cooper a décrit le couteau comme une arme d'environ 5 centimètres avec un manche en bois, semblable à un couteau de poche. Selon lui, son agresseur était très jeune.

"Je me suis mis à courir, j’ai sauté par-dessus un tourniquet et j'ai sorti mon téléphone", a expliqué l'acteur, qui a réussi à prendre des photos du jeune homme avant que celui-ci ne s'échappe.

"Je suis ensuite allé voir deux policiers et ils m'ont demandé à plusieurs reprises si j'avais été poignardé: parfois, des gens se font poignarder mais sont tellement sous le choc qu'ils ne s'en rendent pas compte, alors j'ai vérifié. C'était fou".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles