Publicité

Les Brésiliens soutiennent leur jeune star Vinicius Jr, victime d'insultes racistes en Espagne

L’affaire Vinicius Junior va bien au-delà du football et des frontières européennes.

"La Liga est raciste", "Vinicius Junior, nous sommes avec toi", ont scandé mardi des groupes brésiliens de défense des droits de l'homme devant le consulat d'Espagne à Sao Paulo.

"L'État espagnol est fortement marqué par l'extrême droite néo-fasciste qui s'oppose à la politique d'immigration. La Liga est donc le reflet de ce que vit la population noire dans ce pays, c'est pourquoi Vini (Vinicius Jr) est très courageux de dénoncer la violence raciale", a déclaré Simone Nascimento, membre du mouvement Noirs unis.

Le jeune attaquant du Real Madrid a été victime d’insultes racistes des supporters de Valence lors du match comptant par la 35e journée de Liga.

Ces attaques, dénoncées par le joueur et son club, ont poussé le parquet espagnol à ouvrir une enquête pour délits racistes.

"Je sais ce qu'a vécu Vinicius Jr"

Mais à travers cet épisode tragique, c’est beaucoup de Noirs qui s’identifient à la jeune star brésilienne.

"Évidemment, je n'ai jamais été dans un stade de football où des milliers de personnes criaient "Singe !", mais dans la vie de tous les jours, lors d'événements qui n'étaient peut-être pas aussi agressifs que celui-ci, je me suis déjà senti comme une merde. Je sais donc ce qu'il a vécu", a confié le journaliste et écrivain cubain Abraham Jiménez Enoa.

La fédération espagnole a annoncé mardi soir qu’une tribune du stade de Valence sera en fermée pour cinq matches et une sanction financière.

De nombreux commentateur et médias espagnols appellent à une action plus ferme pour combattre le racisme dans les stades.