Publicité

Le Brésil suffoque : jusqu'à 62,3°C degrés ressentis à Rio

Le système d'alerte municipal de Rio a annoncé une température ressentie de 62,3°C degrés Celsius à 09h55 locales à Guaratiba, un quartier de l'ouest.

La vague de chaleur qui touche l'Amérique latine depuis le début de l'année a fait grimper la température ressentie à un niveau record de 62,3°C degrés Celsius à Rio de Janeiro au Brésil ce week-end, alors que la pluie menace dans le sud du pays.

Température réelle maximale de 42°C

"Evitez toute exposition prolongée au soleil. Hydratez-vous !", a averti sur X le système d'alerte municipal de Rio, en annonçant une température ressentie de 62,3°C degrés Celsius à 09h55 locales à Guaratiba, un quartier de l'ouest, après 60,1°C la veille, un record depuis que ce type de mesure a commencé en 2014.

La zone ouest de Rio est composée de quartiers pauvres, excentrés et mal desservis, où vit plus de 40% de la population de cette ville de plus de six millions d'habitants. Avec une température réelle maximale de 42°C le 17 mars, la température ressentie est montée au plus haut même dans le quartier résidentiel du Jardin botanique dans le sud de Rio, privilégié avec sa nombreuse végétation et où la température ressentie est montée à 57,7°C dimanche.

"Nous essayons de nous protéger, d'aller dans un endroit plus ouvert, avec la mer mais il faut faire quelque chose", a confié à l'AFP une habitante de Rio, Raquel Correia, 49 ans, dans un parc du centre. "J'ai très peur que cela empire, car la population augmente beaucoup et la déforestation est très importante en raison de l'augmentation du nombre de logements", a-t-elle ajouté.

"Avant nous n'avions pas une telle chaleur"

Emblématiques de Rio, les plages d'Ipanema et Copacabana étaient noires de monde dimanche. Beaucoup ont également trouvé refuge au parc de Tijuca, véritable poumon vert en pleine ville. A Sao Paulo, plus importante ville d'Amérique du Sud avec le double d'habitants de Rio, plus de 12 millions, la journée de samedi a été la plus chaude de l'année avec un mercure qui a grimpé à 34,7°C.

C'est la température la plus élevée pour un mois de mars depuis que l'Institut national brésilien météorologique (Inmet) a commencé s[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi