Le Brésil propose d'accueillir la COP30 en Amazonie, dans la ville de Belem

Lula, le 9 janvier 2023.  - Carl de Souza
Lula, le 9 janvier 2023. - Carl de Souza

Le Brésil a officialisé ce mercredi la candidature de la ville de Belem, porte d'entrée de l'Amazonie, pour accueillir la conférence des Nations unies sur le climat (COP) de 2025, a annoncé le président Luiz Inacio Lula da Silva.

"Itamaraty (le siège du ministère des Affaires étrangères, à Brasilia, ndlr) a choisi la ville de Belem pour concourir à la candidature d'accueil de la COP30", a annoncé le dirigeant de gauche dans une vidéo diffusée sur Twitter.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Idée approuvée par Macron

Cette annonce s'inscrit dans le cadre des efforts de Lula pour donner au Brésil un rôle de leader mondial dans la protection de l'environnement, après des années de frictions avec la communauté internationale.

Pendant ses quatre ans de mandat, l'ancien président d'extrême droite Jair Bolsonaro a en effet promu des politiques favorisant l'agronégoce et le secteur minier, entraînant une augmentation massive de la déforestation.

En novembre, Lula proposait l'organisation d'une COP en Amazonie. Le président français Emmanuel Macron avait apporté son soutien à la proposition. "Je souhaite ardemment que nous puissions avoir une COP en Amazonie donc je soutiens totalement cette initiative du président Lula", avait-il déclaré.

Article original publié sur BFMTV.com