Publicité

Le boxeur japonais Kazuki Anaguchi meurt à 23 ans des suites d'une hémorragie au cerveau subie lors d'un combat

Le monde de la boxe est endeuillé. Le boxeur japonais Kazuki Anaguchi est mort à 23 ans des suites d'une hémorragie au cerveau ce vendredi, ont annoncé plusieurs médias spécialisés. Anaguchi était plongé dans le coma depuis son opération au cerveau intervenue le 26 décembre dernier pour tenter de soigner les blessures subies lors de son combat face à Seiya Tsutsumi.

Pris de convulsions

Kazuki Anaguchi, gaucher de 23 ans, avait disputé 7 combats pour un bilan de 6 victoires (2 par KO) et 1 défaite. Lors de son combat face à Seiya Tsutsumi pour remporter le titre en poids coq, Anaguchi a été pris de convulsions dans son coin au terme des dix rounds.

Transporté dans un hôpital de Tokyo et subissant une intervention chirurgicale d'urgence pour soigner un hématome sous-dural (provoqué lorsqu'un traumatisme déchire une veine sur le cerveau), le boxeur japonais était plongé dans le coma depuis l'opération et ne s'est jamais réveillé. Son décès a été annoncé ce vendredi, à 17h38, heure japonaise.

Après l'annonce de sa mort, les hommages se sont multipliés sur les réseaux sociaux, saluant la mémoire "un vrai guerrier" qui "donnait tout ce qu'il avait sur le ring".

Le boxeur japonais laisse derrière lui une petite fille de un an.

Article original publié sur RMC Sport