Publicité

Boxe: Tony Yoka de retour au printemps, et en Angleterre?

Tony Yoka (31 ans) veut vite remonter sur un ring. Dans une interview au site Boxing Scene, son entraîneur Don Charles espère le faire combattre dès le mois de mai en Angleterre. Soit cinq mois après la troisième défaite consécutive du boxeur français (11 victoires, 3 défaites) contre le Belge Ryad Merhy, le 9 décembre dernier à Roland-Garros. Après avoir disputé tous ses combats en France, le champion olympique 2016, qui vit à Londres depuis l’année dernière, pourrait donc batailler à l’étranger pour la première fois de sa carrière professionnelle.

Son entraîneur veut une revanche de la finale olympique 2016

"Il a toujours combattu en France depuis qu'il a remporté les Jeux olympiques (en 2016, NDLR), il a disputé 14 combats, mais il vit maintenant en Angleterre et nous essayons de le faire combattre en Angleterre", a-t-il confié. "Il veut relancer sa carrière, car elle a connu un léger ralentissement."

Yoka pourrait être à l’affiche d’une réunion du Britannique Frank Warren, promoteur des poids lourds anglais Tyson Fury (champion WBC) et Daniel Dubois... entraîné par Charles.

Ce dernier a d’ailleurs une idée sur l’identité d'un futur adversaire de son protégé: l’Anglais Joe Joyce, battu par Yoka en finale des Jeux olympiques de Rio 2016 chez les super-lourds.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

"Beaucoup de monde, y compris moi, croit que Joe avait gagné le combat", a déclaré le Nigérian au site Boxing Scene mardi. "Ce serait une grande revanche pour l'Angleterre. Je pense que les gens seraient intéressés et que c'est un grand combat pour le futur."

Après onze victoires face à des adversaires plutôt abordables lors de ses débuts en professionnels, Tony Yoka s’est successivement incliné contre le Congolais Martin Bakole en 2022, le Franco-Camerounais Carlos Takam en mars 2023, puis Merhy (sur décision de deux juges, sur trois) en décembre de la même année. Malgré ces échecs à répétition, ce retour espéré prochainement balaie l’idée d’une retraite.

"Il y avait tellement de pression, un nouveau coach, je pensais en avoir fait assez pour gagner", avait-il confié à Canal+ aussitôt après sa défaite en décembre dernier. "Je pensais que ça allait être différent. Il y a eu tellement de changements, on visait la victoire... il va falloir repartir de l'avant. Continuer? On va discuter avec ma team, je ne pense pas que ce soit le moment d'en discuter."

Article original publié sur RMC Sport