Bousculade meurtrière à Houston: Travis Scott va payer les funérailles des victimes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Travis Scott à New York en septembre 2021 - ANGELA WEISS / AFP
Travis Scott à New York en septembre 2021 - ANGELA WEISS / AFP

Travis Scott, à l'origine du festival Astroworld où huit personnes ont trouvé la mort dans un mouvement de foule vendredi à Houston (Texas, États-Unis), paiera les frais des funérailles des victimes. Un porte-parole du rappeur américain l'a annoncé lundi dans un communiqué relayé par CNN:

"Travis reste en lien avec la ville de Houston, les forces de l'ordre et les secours locaux pour entrer en contact avec les familles des personnes impliquées, respectueusement et de manière appropriée. Il s'agit des premières mesures, avant de nombreuses autres, que Travis compte prendre dans le cadre de la promesse qu'il a faite de porter assistance à ceux qui ont été atteints, dans leur deuil et leur processus de guérison."

Le média américain précise que Travis Scott va s'associer à BetterHelp, un portail en ligne destiné aux personnes en recherche de soutien psychologique, afin de fournir des soins aux personnes affectées par la tragédie. En outre, Variety rapporte que tous les spectateurs du festival seront remboursés.

876450610001_6280659129001

Mouvement de foule fatal

Travis Scott a lancé le festival Astroworld, du nom de son troisième album, en 2018. C'est durant son propre concert, vendredi, que la tragédie s'est produite: vers 21 heures, heure locale, la foule du festival a commencé à se presser vers le devant de la scène, provoquant un début de panique et de premiers blessés, puis les gens se sont mis à tomber, à perdre conscience, ce qui a généré un mouvement de panique supplémentaire, ont rapporté les autorités dans la nuit de vendredi à samedi.

Le maire de Houston, Sylvester Turner, a déclaré à la presse samedi après-midi qu'il y avait huit morts, âgés de 14 à 27 ans, et que 25 personnes avaient été transportées à l'hôpital. Au total, près de 50.000 personnes se trouvaient dans la foule pour assister au festival Astroworld où plus de 360 agents de police et 240 agents de sécurité étaient mobilisés.

Controverse autour de la gestion de la crise

Le rappeur, qui s'est dit "dévasté" au lendemain de la tragédie, se trouve au cœur d'une polémique. Des témoins interviewés par Insider reprochent au rappeur et aux organisateurs de ne pas avoir arrêté le show alors que plusieurs spectateurs étaient en difficulté. Des plaintes ont été déposées par des spectateurs. D'après Vanity Fair, le hashtag #canceltravisscott ("annulez Travis Scott") était parmi les plus tweetés au lendemain de la catastrophe, et une pétition en ligne relayée par le New York Post demande sa déprogrammation de Coachella.

Selon le quotidien The Houston Chronicle, pourtant, Travis Scott a arrêté à plusieurs reprises son concert en voyant des spectateurs en difficulté près de la scène. Variety ajoute que le show a continué jusqu'à ce que tous les morceaux prévus aient été interprétés, pour se finir à 22h15. Dans les colonnes du magazine, le chef de la police de Houston défend la décision de poursuivre le concert, déclarant qu'une fin brutale aurait pu déclencher une émeute. La police de Houston a annoncé l'ouverture d'une enquête pour déterminer les causes de cette tragédie, précisant qu'elle examinait notamment les séquences vidéo de la soirée.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles