Bourse : CAC 40, TotalEnergies, Renault, Stellantis, Tesla… au programme de Momentum cette semaine

Emmanuel Faure/Getty Images

Le CAC 40 a poursuivi son imposant rally, cette semaine, galvanisé par les propos mitigés mais globalement rassurants de la Fed et de la BCE sur les perspectives de l’inflation et des taux directeurs. Le net reflux des taux d’intérêt à long terme aux Etats-Unis, en France et en zone euro a notamment profité aux actions des sociétés technologiques et de croissance, traditionnellement les plus sensibles au phénomène. Aux Etats-Unis, le Nasdaq, riche en valeurs technologiques, a connu une flambée des cours spectaculaire.

La forte chute des taux des obligations à 10 ans semble être surtout liée aux espoirs “d’une fin proche des hausses des taux directeurs des banques centrales”, relève La Banque Postale Asset Management. En effet, si la Fed, la BCE et la Banque d’Angleterre ont toutes relevé leurs taux directeurs, les propos de leurs présidents ont été perçus comme “bien moins durs”, comparés au ton “très combatif” de décembre 2022, relève le gérant d’actifs de la Banque Postale, qui évoque “une sorte de volte-face” ayant donné “une première impulsion forte” à la Bourse.

Dans ses commentaires à la presse, le président de la Fed Jerome Powell a émis des propos mitigés, qui ont contrasté avec sa posture sévère de 2022. “Il a donné l’impression d’indiquer que la fin (du cycle de relèvement du taux directeur) était proche. En outre, il a défendu un scénario où sa politique monétaire pouvait contribuer à faire retomber l’inflation à 2% sans que le coût en termes de croissance économique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La rénovation énergétique freinée par la pénurie de main-d’œuvre ?
Bourse : “la Fed et la BCE ont de plus en plus de mal à communiquer clairement sur l’inflation et les taux”
Des magasins Cuisinella ferment, les clients toujours en attente de leur cuisine
“L’or profitera du reflux de l’inflation, des taux et du dollar. En Bourse, les mines d’or aussi”
Robots : “en Bourse, les actions de la robotique ont fondu en 2022, les opportunités abondent”