Publicité

Bourges: un détenu arrêté et condamné après deux évasions et 43 jours de cavale

Il sera resté 43 jours en cavale. Un homme de 26 ans a été condamné, ce samedi 3 février par le tribunal de Bourges, à dix mois de prison lors d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, a fait savoir le parquet de la ville à BFMTV.com. Et pour cause, l'homme, déjà condamné à des faits de vol, notamment avec violence, s'est évadé deux fois en 43 jours.

Le 21 décembre 2023, le jeune homme profite d'une permission de sortie de la maison d'arrêt de Rennes (Ille-et-Vilaine), où il est incarcéré, pour s'évader. Un peu moins d'un mois plus tard, le 15 janvier 2024, lors d'un banal contrôle routier à Vierzon (Cher), les forces de l'ordre se rendent compte que l'homme est inscrit au fichier des personnes recherchées et l'interpelle. L'individu est placé en garde à vue.

Une deuxième évasion à l'hôpital

Lors de son audition, l'homme se plaint de douleurs au ventre et réussit à se faire conduire par les policiers aux urgences du centre hospitalier de Vierzon, avant de prendre la fuite en brisant deux portes battantes.

Deux semaines plus tard, le vendredi 2 février, le fugitif est contrôlé par les policiers de Bourges - cette fois-ci volontairement -. Interpellé en raison de son inscription au fichier des personnes recherchées, le jeune homme est placé en garde à vue, où "il reconnaît l'intégralité des faits", explique à BFMTV.com Céline Visiedo, procureure de la République de Bourges.

Il est déféré dans la foulée devant le parquet de la ville, dans le cadre d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Il a été condamné à quatre mois de prison pour sa première évasion lors d'une permission de sortie et six mois pour celle de l’hôpital de Vierzon.

"C'est quelqu'un qui est très connu des services de justice et de police, il a déjà seize mentions à son casier judiciaire. D'autant qu'il s'agit d'une récidive, puisqu'il s'était déjà évadé en 2019 lors d'une permission de sortie", ajoute la procureure.

Article original publié sur BFMTV.com