Publicité

Bordeaux: "Sa famille m'a dit qu'ils n'avaient aucune mauvaise pensée envers moi", Gomis évoque ses contacts avec Elis et ses proches

Le 24 février, au Matmut Atlantique, une énorme frayeur a lieu lors du match entre les Girondins de Bordeaux et l'En Avant Guingamp. Moins d'une minute après le coup d'envoi, un gros duel se produit. Donatien Gomis, défenseur guingampais, percute l'attaquant hondurien Alberth Elis au niveau de la tête. Le Bordelais, complètement KO, est évacué sur civière et plongé le soir même dans un coma artificiel. Un mois après, Donatien Gomis est revenu sur ce moment dans un entretien livré à Ouest France, tandis qu'Elis, depuis sorti du coma, va mieux et poursuit sa rééducation.

"On était tous touchés, tous concernés"

Pour Donatien Gomis, acteur sur ce terrible contact avec l'attaquant des Girondins, la situation n'a pas été facile à gérer après avoir appris qu'Elis avait été plongé dans le coma. "Au début, je ne réalise pas trop. Dans la nuit, je me dis que c’est chaud. Quand on a appris ça, on en a parlé entre nous les joueurs, on était tous touchés, tous concernés. (...) J’ai reçu beaucoup de soutien en interne, du club également. Je demandais souvent des nouvelles au doc, savoir comment allait Alberth Elis. On en a beaucoup parlé, les docteurs ont été là pour moi", confie le Guingampais à Ouest-France.

"Je vais continuer à prendre de ses nouvelles"

Donatien Gomis a tenu a prendre des nouvelles du joueur bordelais. "J’ai réussi à avoir son numéro. […] On a contacté le directeur sportif de Bordeaux et on a eu des nouvelles. Je sais qu’il a reçu mon message. Sa famille m’a dit qu’ils n’avaient aucune mauvaise pensée envers moi, aucun mauvais sentiment, qu’ils étaient contents que je prenne des nouvelles. Ils savent que c’est du foot."

"Je le laisse se remettre, qu’il se repose et qu’il revienne comme il était, parce que c’est un très bon joueur."

Si la culpabilité a touché le Guigampais, il ne s'est pas laissé abattre pour autant. "En tant que footballeur, il y a des épreuves qui arrivent. Si on cogite, on cogite sur le terrain. Il faut avancer. Ça ne veut pas dire que je l’oublie, je vais continuer à prendre de ses nouvelles, mais sur le terrain j’essaie de faire abstraction."

Sorti du coma, il y a quelques semaines, Alberth Elis poursuit sa rééducation. Il peut s'exprimer normalement avec ses proches et a publié du contenu sur ses réseaux sociaux ce vendredi, pour la première fois depuis sa sortie du coma.

Article original publié sur RMC Sport