Bordeaux confirme son titre de capitale française de la "malbouffe" en 2021

Cyprien Tardieu
·3 min de lecture
Bordeaux confirme son titre de capitale française de la "malbouffe" en 2021

Pour la quatrième année consécutive, la capitale girondine domine ce classement.

Avec 21 restaurants une ou deux étoiles recensés dans le prestigieux Guide Michelin, la Gironde n’est pas à plaindre. Alexandre Baumard, chef de l'Observatoire du Gabriel à Bordeaux, vient notamment de décrocher sa première étoile dans cet établissement. En période normale, c’est-à-dire lorsque les restaurants sont ouverts, les chefs médiatiques Philippe Etchebest et Gordon Ramsay se font même face place de la Comédie.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Mais visiblement, cette concentration de bonnes tables n’émeut pas les Bordelais qui préfèrent se diriger vers les fast-foods. Dans son édition 2020, dévoilée il y a quelques jours, le média Acontrecorps place “la belle endormie” tout en haut du classement des villes les plus touchées par la “malbouffe” en France. Et ce pour la quatrième année consécutive. Tours et Metz complètent le podium. Parmi les 32 plus grandes villes passées au crible, c’est au Havre où l’on recense le moins de restaurants de ce type.

VIDÉO - Consommer de la malbouffe annule les effets positifs d'une alimentation saine

Une nouvelle fois première dans la hiérarchie, la capitale mondiale du vin affiche “un ratio de densité de fast-foods pour 1000 habitants égal à 0,1959”. “La belle endormie a vu ses restaurants de fast-foods résister à la crise sanitaire et s'organiser au mieux pour assurer les livraisons à domicile, puisqu'elle ne compte que trois fermetures de restaurant cette année : notamment les enseignes La Brioche Dorée et O'Tacos qui avaient fraîchement ouverts un restaurant en 2020, mais qui ont dû baisser le rideau cette année”, note Acontrecorps.

À LIRE AUSSI >> Ferrero dément les rumeurs : les pots de Nutella ne rétréciront pas en 2021

Avec plus de 230 restaurants répartis dans les 32 plus grandes villes de l’Hexagone, McDonald’s confirme son statut de leader incontournable sur le marché de la restauration rapide. En revanche, la crise sanitaire n’est pas sans conséquence. Le géant américain a dû gérer onze fermetures de restaurants cette année, dont dix rien qu’en région parisienne. En plus de McDonalds, d’autres acteurs importants du secteurs ont été pris en compte dont Burger King, Starbucks, KFC, Quick, Paul et Subway pour les plus connus.

Le top 10 des villes où l’on recense le plus de fast-foods par rapport au nombre d’habitants :

1er - Bordeaux / 51 restaurants / Ratio pour 1 000 habitants : 0,1959

2e - Tours / 24 restaurants / Ratio pour 1 000 habitants : 0,1724

3e - Metz / 21 restaurants / Ratio pour 1 000 habitants : 0,1689

4e - Limoges / 22 restaurants / Ratio pour 1 000 habitants : 0,1645

5e - Lille / 38 restaurants / Ratio pour 1 000 habitants : 0,1616

6e - Brest / 22 restaurants / Ratio pour 1 000 habitants : 0,1546

7e - Paris / 336 restaurants / Ratio pour 1 000 habitants : 0,1533

8e - Angers / 24 restaurants / Ratio pour 1 000 habitants : 0,1523

9e - Aix-en-Provence / 22 restaurants / Ratio pour 1 000 habitants : 0,1504

10e - Perpignan / 18 restaurants / Ratio pour 1 000 habitants : 0,1492

Ce contenu peut également vous intéresser :