Publicité

Bootcamp, maniement des armes : Nicolas Duvauchelle et Marie Dompnier se sont entraînés dur pour Coeurs Noirs (VIDEO)

2016, à la veille de la bataille de Moussoul en Irak. Un groupe des Forces Spéciales françaises a pour mission d’exfiltrer la fille et le petit-fils d’un important Emir français de Daech qu’ils ont capturé. Ce dernier n’acceptera de les aider dans leur traque aux terroristes qu’à cette condition. Réalisée par Ziad Doueiri, cette série originale marque les esprits par son réalisme, brut et sans fioritures. Diffusée ce lundi soir sur France 2 après avoir été dévoilée en février dernier sur Prime Video, elle est notamment portée par Nicolas Duvauchelle et Marie Dompnier.

À lire également

"J'ai un peu les jetons" : Julia Vignali va tourner avec son mari Kad Merad ! (EXCLU)

Afin de préparer au mieux leurs rôles, les deux comédiens, ainsi que leurs camarades de jeu, sont partis en immersion avec les Forces Spéciales françaises. "C'était primordial, on n'aurait pas pu se lancer dans cette série sans faire ça. On a fait une préparation physique avec eux, que l'on a pu poursuivre ensuite sur le tournage. Il y avait une véritable exigence", nous confie Nicolas Duvauchelle. Afin de proposer le plus de réalisme possible à l'écran, les comédiens ont également passés plusieurs heures à manier correctement les armes des militaires. "On a fait beaucoup de maniement, mais il n'y a pas que ça. Il y a la façon de se tenir, de se déplacer, il y a aussi une façon spécifique d'investir les buildings... Tout ça est le résultat du travail que nous avons fait au bootcamp", ajoute l'acteur.

À lire également

Thierry Godard (The Head, Canal+): "Cela m’a demandé beaucoup d’efforts de tourner en anglais"

Cette immersion a également été l'occasion pour Nicolas Duvauchelle et Marie Dompnier d'échanger et d'écouter les militaires français, en découvrant des anecdotes parfois poignantes issues de leurs expériences sur le terrain. "Je pense qu'ils nous ont fait confiance. Ils se sont livrés à nous. Au début il y a avait une certaine pudeur,...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi