Publicité

Une bombe nucléaire disparue se cache le long de la côte américaine !

Le 5 février 1958, deux avions à réaction de l'armée de l'air américaine entrent en collision alors qu'ils étaient en plein exercice, au-dessus de la Géorgie, sur la côte est des États-Unis. L’un d’eux, un bombardier B-47, transportait une bombe atomique Mark 15, rapporte Insider. Tout le monde a survécu, mais la bombe nucléaire, elle, a disparu.

Lorsque les avions se sont rentrés dedans, le pilote de l'engin armé, le major Howard Richardson, a voulu se poser en urgence. Mais le poids de l'arme semblait l'en empêcher. Il a donc fait cap sur l'océan, largué la bombe environ 2 200 mètres au-dessus de l'eau, et a fait demi-tour pour ensuite faire atterrir son B-47 endommagé en toute sécurité. L'autre pilote, lui, s'était déjà éjecté. Aucun des deux n'a vu la bombe exploser. Le pilote sait seulement qu'elle doit être tombée quelque part au large de Tybee Island, près de la ville de Savannah.

Pendant plus de deux mois, raconte le média américain, une centaine de plongeurs de la marine ont fouillé une zone de 62 kilomètres carrés dans la baie de l'océan Atlantique, à l'aide d'un sonar, et soutenus par des dirigeables et des navires. Mais ils n'ont jamais trouvé la bombe nucléaire. Le 16 avril 1958, l’armée décida que la bombe était "irrémédiablement perdue".

On pourrait se demander pourquoi une arme aussi dangereuse a survolé le territoire américain à l'occasion d'un simple exercice. En effet, le but de la mission à l'origine de cet accident était de simuler une attaque nucléaire contre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite