Bollywood. En Inde, le succès du film “Sooryavanshi” surfe sur l'islamophobie latente

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le nouveau film de la vedette bollywoodienne Akshay Kumar fait un carton au box-office indien. Il est vivement critiqué pour associer les musulmans à des terroristes alors que les discriminations contre cette minorité se multiplient dans le pays.

Rien n’arrête Sooryavanshi au box-office. Le film, sorti le 5 novembre dans les salles indiennes, “a déjà engrangé 1,3 milliard de roupies” soit plus de 16 millions d’euros. Le drame policier qui porte en vedette Akshay Kumar, acteur réputé pour sa proximité avec le Premier ministre nationaliste hindou Narendra Modi et pour ses films aux relents chauvins, a reçu un accueil “largement mitigé de la part des critiques de cinéma”, écrit New Delhi Television sur son site internet.

Le succès du film en salle contribue cependant “au climat de haine et de discrimination auquel les quelques 200 millions de musulmans indiens sont confrontés chaque jour”, constate la journaliste indienne Rana Ayub dans une tribune publiée par The Washington Post. Sooryavanshi est dangereux”, estime-t-elle :

Dans un monde sain, l’industrie cinématographique indienne […] dénoncerait son islamophobie criminelle et effrontée.”

La journaliste met en garde le milieu du cinéma. “Si Bollywood continue cette descente agressive dans le nationalisme et la haine, Bollywood aura du sang sur les mains”, assène-t-elle.

À lire aussi: Cinéma. Surprise à Bollywood : un film

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles