Bois de rose du Sénégal et de Gambie : Yahya Jammeh sous la menace suisse

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
La Suisse veut briser l’impunité des crimes environnementaux commis à l’étranger.
La Suisse veut briser l’impunité des crimes environnementaux commis à l’étranger.

L'affaire remonte à juin 2019. L'ONG suisse Trial International adresse une dénonciation pénale au Ministère public de la Confédération (MPC). En ligne de mire : un homme d'affaires suisse, Nicolae Bogdan Buzaianu, alors domicilié dans le canton de Fribourg, est soupçonné d'avoir abattu illégalement, entre 2014 et 2017, des milliers de tonnes de bois de rose en Gambie et surtout au Sénégal, en Casamance. Ce trafic aurait été organisé avec la complicité de l'ancien président gambien Yahya Jammeh, renversé en 2017.

Le bois de rose, une espèce protégée, était exporté, via l'entreprise Westwood, depuis le port de Banjul, en Gambie, pour être commercialisé en Chine, où il est transformé en meubles et en objets de luxe. La justice helvétique a pris son temps avant de se saisir de la plainte. À la suite d'un communiqué de Trial International, le MPC se contentait de répondre en mars 2020 qu'il étudiait bien le dossier… Finalement, c'est la Radio Télévision Suisse (RTS) qui a révélé en juin 2022 que la Confédération avait fini par adresser une demande d'entraide judiciaire internationale au ministère gambien de la Justice, à l'occasion d'un documentaire intitulé Trafic de bois, les criminels de l'environnement. (*).

À LIRE AUSSITrafic de bois précieux au Sénégal : qui sont les deux Français cités ?

Financer une organisation séparatiste

Cette affaire dépasse la Gambie. Ce petit territoire de 11 300 km2 ne possède pratiquement plus de bois de rose. Dorénavant, les trafi [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles