Boire de la bière protègerait contre la maladie d'Alzheimer

Selon les chercheurs, l'extrait le plus probant venait du houblon Tettnang (Getty Images) (Getty Images)

Dans une récente étude, des chercheurs ont constaté que le houblon serait capable de freiner la formation de plaques amyloïdes. Explications.

Si la bière est appréciée dans le monde entier depuis de très nombreuses années, une récente étude vient de dévoiler un intérêt inattendu à la consommation de cette boisson. Selon une étude italienne, publiée le 25 octobre dernier, le houblon de la bière permettrait de réduire le risque d'apparition de la maladie d'Alzheimer. Ces conclusions ont été publiées dans ACS Chemical Neuroscience.

Par quel mécanisme ? Les chercheurs ont constaté que le houblon serait capable de freiner la formation de plaques amyloïdes, ces dernières étant les responsables identifiées de la maladie d'Alzheimer. Dans le cadre de cette étude, les scientifiques de Milan ont examiné quatre variétés courantes de houblon. D'après l'équipe, l'extrait le plus probant venait du houblon Tettnang, présent dans de nombreux types de bières blondes et de bières plus légères.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Pour éviter la maladie d’Alzheimer, il y a un certain nombre de choses que l’on maîtrise, que l’on peut faire"

L'interêt du houblon Tettnang

"Lors de tests, ils ont découvert que les extraits avaient des propriétés antioxydantes et pouvaient empêcher les protéines bêta-amyloïdes de s'agglutiner dans les cellules nerveuses humaines. L'extrait le plus réussi provenait du houblon Tettnang, présent dans de nombreux types de bières blondes et de bières plus légères", écrivent les chercheurs dans un communiqué diffusé le 7 novembre. Avant de de préciser: "Lorsque cet extrait a été séparé en fractions, celui contenant un niveau élevé de polyphénols a montré l'activité antibiotique et anti-agrégation la plus puissante".

Autre bienfait du houblon, il a favorisé les processus qui permettent au corps d'éliminer certaines protéines neurotoxiques. Ce n'est pas tout, l'équipe a également testé l'extrait de Tettnang et a constaté "qu'il protégeait les vers de la paralysie liée à la maladie d'Alzheimer, même si l'effet n'était pas très prononcé". Pas question pour autant d'augmenter sa consommation d'alcool. Comme le martèle Santé publique France depuis de nombreuses années, "l’alcool c’est maximum deux verres par jour et pas tous les jours".

VIDÉO - "Une étude a révélé que ça pouvait entraîner la maladie d’Alzheimer" : tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir sa gourde