Publicité

BMW vise les sommets en 2024 avec une légère hausse de ses livraisons automobiles

Le constructeur allemand de voitures haut de gamme BMW prévoit une «légère» hausse de ses livraisons de voitures en 2024, après le bond de 6,5% de ses ventes en volumes l'an dernier, a-t-il annoncé jeudi 21 mars dans un communiqué. Le groupe, qui détient également les marques anglaises Mini et Rolls-Royce, a vendu 2,55 millions de voitures en 2023, son record historique. BMW s'attend toutefois à une «légère» baisse de ses revenus avant impôts cette année. Il espère atteindre une marge opérationnelle de 8 à 10% pour son activité automobile.

C'est moins que la marge dégagée en 2023, de 9,8%, prévue initialement entre 9 et 10,5%. Il prévoit que les dépenses en capital ainsi qu'en recherche et développement atteignent un pic en 2024, dû aux investissements réalisés dans les logiciels et dans l'aménagement de ses usines pour produire des voitures électriques. Ces objectifs pourraient être contrariés par «l'incertitude croissante liée aux conditions macroéconomiques et géopolitiques» dans certaines régions, prévient le communiqué.

«La guerre en Ukraine et ses implications potentielles sur les performances commerciales du groupe BMW sont également suivies de près», ajoute le communiqué. Le groupe a publié la semaine dernière un bénéfice net annuel 2023 de 12,2 milliards d'euros, en chute de 34,5%, en raison d'un effet comptable lié à sa coentreprise chinoise BMW Brilliance dont l'intégration avait dopé le bénéfice en 2022. Le résultat opérationnel a en revanche progressé de 32%, à 18,5 milliards (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Seat : les projections audacieuses d'une marque en pleine transformation
Ventes de voitures : le diesel, de moins en moins populaire en Europe
L’État autorise ces trois villes à laisser en circulation les voitures aux vignettes Crit’Air 3
Tesla : encore quelques jours pour profiter d’une sacrée promo sur la Model 3
Peugeot E-5008 : un SUV pour convertir les familles à la voiture électrique