Publicité

BMW : gros changements à venir dans les concessions

Si vous suivez assidûment l'actualité automobile, vous avez peut-être déjà vu passer plusieurs articles sur des changements à venir en matière de distribution chez certains constructeurs.

Concrètement, pour le client, cela ne va pas changer grand-chose en façade, à ceci près que le concessionnaire et, par conséquent, le conseiller commercial, n'auront plus la main sur les prix des voitures.

En d'autres termes, c'est un peu comme le modèle Tesla avec ces centres en France et en Europe. Les prix sont fixés par la marque, tout comme les éventuelles remises, et les concessionnaires sont maintenant là pour guider le client, remplir le bon de commande (même si le client pourra le faire sur Internet) et assurer la livraison du produit.

La fin des négociations ?

Quand on dit que ça ne changera rien pour le client "en façade", c'est qu'en réalité, il y aura du changement, mais seulement perceptible au moment d'aborder le prix. En effet, les traditionnelles négociations entre client et commercial n'existeront plus, et l'acheteur paiera le prix catalogue. Terminé donc la Mercedes ou la BMW moins chère chez le concessionnaire de la ville d'à côté, car il rogne plus sur sa marge que l'autre. Désormais, les prix seront les mêmes partout et dictés par les constructeurs eux-mêmes.

C'est ce que l'on appelle les contrats d'agent, et cela donne globalement moins de poids pour les distributeurs historiques par rapport aux marques. Après Mercedes, Volvo et Stellantis, c'est au tour de BMW de s'y mettre. Cette nouvelle politique commerciale débutera d'ici 2026 en Europe. Ce nouveau modèle de vente débutera avec la marque Mini à partir du 1er janvier 2024, d'abord en Italie, en Pologne et en Suède.

Des...Lire la suite sur Autoplus