Publicité

Blue Monday : non, ce n'est pas le jour le plus déprimant de l'année !

2024 ne fait pas exception. Chaque troisième lundi de janvier est considéré comme le jour le plus déprimant de l'année. Celui qu'on surnomme "Blue Monday" repose sur les résultats d'une étude menée en 2005 par Cliff Arnall, psychologue à l'université de Cardiff au Royaume-Uni. Mais cette recherche ne serait scientifiquement valable.

En réalité, comme l’explique Dean Burnett, un autre psychologue, "le jour le plus déprimant de l'année" fixé à ce troisième lundi de janvier a été calculé selon une équation grotesque, à base de variables arbitraires tels que la « dette », la « motivation », le « temps » ou encore le « besoin de s’activer »… Or, la dépression clinique se constate en raison de facteurs bien plus complexes. Et il est très peu probable qu’une population entière souffre de déprime le même jour de l’année.

Selon Dean Burnett, c’est plutôt le fait de faire croire aux gens que cette équation est scientifique, qui finit par les convaincre que ce lundi est vraiment déprimant :

« Je crois très fortement que la pseudoscience (comme cette équation, présentée comme de la science véritable, dans la presse généraliste), fait du tort au public. En plus, c’est irrespectueux vis-à-vis de ceux qui souffrent d’une vraie dépression, puisque cela suggère qu’une dépression est un mal temporaire, mineur et expérimenté par tout le monde, plutôt qu’une vraie maladie chronique. »

Qui plus est, cette étude a été financée par une agence en relations publiques qui cherchait à promouvoir une agence (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment nettoyer de l'argent ?
Vous êtes fiché Banque de France : voici ce que vous devez savoir !
Quel pays détient le passeport le plus "puissant" du monde ?
Quels sont les faits divers les plus choquants en France ?
Combien de temps dure une attirance physique ?